Magazine Cuisine

Une dégustation mémorable autour d'un dîner en Dordogne (1)

Par Daniel Sériot

Nicolas et son épouse Marie nous ont conviés à un dîner dégustation la semaine dernière dans leur résidence de vacances située à la limite de la Dordogne et de la Gironde. Nous retrouvons Matthieu que nous avions accueilli avec Nicolas au mois d'août de l'année dernière. Nous faisons connaissance avec Sylvia, l'épouse de Matthieu, et des amateurs passionnés, parents et amis de nos hôtes : Clara et David, et Jérôme. Je commente une série de vins blancs alsaciens qui ont été proposés par Nicolas pour accompagner des tartines composées d'une base de pain grillé surmontée d'une couche de tapenade ou d'houmous, ou de caviar d'aubergine sur laquelle repose une tranche de jambon cru et des dés de tomates. Les vins ont montré beaucoup de caractère, avec des associations cépage et terroir tout à fait convaincantes. Une mention spéciale pour le Riesling du Grand Cru Eichberg 2010 du domaine Paul Ginglinger, exploité aujourd'hui par Michel le fils de Paul, d'une remarquable puissance et concentration équilibrée par une juste fraîcheur, que lui confèrent ses sols et sous-sols à dominante de marnes argileuses associés à des galets calcaires ou siliceux ( faciès conglomératique).

Les vins sont servis en carafe, à l'aveugle

P1050946

Alsace : Domaine Boxler : Brand : Pinot Blanc 2010

La robe de couleur or est brillante. Le nez d'une bonne intensité évoque les fruits jaunes accompagnés de légères agrumes de net miel fin, avec des notes florales, et une touche d'épices. La bouche est bien en chair assez grasse, pleine ample et fruitée. Une fine acidité mûre étire une finale veloutée élégante, dotée d'une palette aromatique bien développée et finement miellés, avec de légers sucres résiduels qui ne sont pas rédhibitoires. Note plaisir 16

Alsace : Domaine Paul Ginglinger : Grand Cru Pfersigberg : Riesling Ortel 2010

sucres résiduels : 6g/l, acidité totale 6,4 ( g H2SO4 /l)

La robe offre une teinte or pale. Le nez est net et expressif, avec des arômes de citrons et d'oranges mûrs, de délicates épices douces, nuancés de notes florales ( fleurs sauvages). La bouche est charnue et veloutée, le vin se développe dense et concentré dans un centre rehaussé de fruits très expressifs. La finale est longue, bien mise en valeur par une fraîcheur tonique, équilibrée, d'une très avenante persistance aromatique, et saline. Note plaisir 17. Le vieillissement sous verre lui apportera davantage de complexité

 

P1050954

Alsace : Paul Ginglinger : Grand Cru Eichberg : Riesling 2010

La robe de couleur or plein est brillante. L'olfaction intense et séduisante, évoque au premier plan de magnifiques épices orientales ( dont le safran et le gingembre), d'oranges confites, de mirabelles chaudes, et des notes de fleurs ( chèvrefeuille). La bouche est haute et riche en attaque, dotée d'une grande chair , sphérique et très concentrée dans son milieu agrémenté de superbes fruits épicés. La finale est longue, soutenue, avec une fraîcheur impeccable qui met en exergue la séduisante et intense palette aromatique déjà complexe, ponctuée de nettes notes salines. Note plaisir 18

Posté par Daniel S à 00:01 - Les vins d'Alsace - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines