Magazine Cuisine

Une dégustation mémorable autour d'un dîner en Dordogne : fin

Par Daniel Sériot

Pour conclure, cette conviviale et passionnante soirée, Nicolas nous propose deux nouveaux vins blancs pour accompagner les succulents desserts ( tiramisu au café, et et crumble aux reines-claudes). Le niveau de ces deux vins issus de vendanges tardives est remarquable. Il ne s'agit pas de se focaliser uniquement sur les différences aromatiques dues aux caractéristiques de chaque cépage ce qui est somme toute classique. Ces vins sont avant tout des vins de terroirs, et c'est bien ce terroir qui s'exprime dans leur construction, leur structure, et leur perception gustative ( pour partie). Le Clos Saint Landelin correspond à la zone sud du Grand Cru Vorbourg, et exposé également au sud, composé de sols et sous-sols argilo-calcaires, très pierreux (éléments calcaires), qui ont la capacité de maintenir une bonne réserve hydrique en été. Le Grand Cru Sommerberg est un coteau très pentu ( 45%), les vignes sont plantées sur des sols d'arènes granitiques résultant de l'altération du granite à deux micas de Turckheim qui n'ont pas la faculté de stocker l'eau comme peuvent le faire les substrats argilo-calcaires. Les vins issus de ce terroir sont beaucoup plus solaires dans leur expression aromatique (très épicés et fruits confits), et très concentrés (exposition sud de vignoble et déficit hydrique).

 

P1050953

Alsace : René Muré : Clos Saint Landelin : Muscat Vendanges Tardives 2011

La robe de couleur jaune pale est brillante. Le nez est expressif et séduisant avec au premier plan des arômes floraux (roses, fleurs d'orangers, et une pointe de violettes) associés à ceux d'orange, de mandarine, de légers fruits jaunes, et de fines notes épicées. La bouche est élégante, précise, construite en densité et en allonge, très aromatique. La finale est longue, pure, élancée, d'une harmonieuse fraîcheur, et persistante avec une touche saline. Note plaisir 17

 

P1050961

Alsace : Albert Boxler : Sommerberg Dutenstein : Riesling : Vendanges tardives 2011

La robe offre une teinte or fin. L'olfaction, pure et intense à l'aération, évoque les agrumes confits ( oranges dominantes), les épices orientales (safran dominant), nuancées de notes de fleurs séchées, de léger naphte, et d'une très légère note de miel très fin. La bouche est pure, les sensations sont ascendantes, elle est dense et concentrée dans un centre souligné par des fruits intenses et finement épicés. La finale est longue, portée par une impeccable fraîcheur, bien dessinée, très aromatique et nettement saline dans son ultime sensation. Note plaisir 17,5, et plus dans quelques années .

P1050960

Posté par Daniel S à 00:01 - Les vins d'Alsace - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines