Magazine Cuisine

Terrasses de Larzac : Montcalmès 2013 et Corbières : Maxime Magnon : Rozeta 2014

Par Daniel Sériot

J'évoque aujourd'hui deux vins dégustés récemment. Nous avons conservé le mode de préparation habituel pour les dégustations en bouteille : les vins ont été épaulés une heure avant la première dégustation , puis regoûtés le lendemain , après avoir été conservés en cave fraîche. Ils se sont très bien goûtés le premier jour et un léger ton au dessus 24 heures plus tard. Le Domaine de Montcalmès 2013 est très réussi, avec un élevage bien dosé, qui ne domine pas le vin et joue dans un mode mineur. J'ai préféré ce millésime 2013 de Montcalmès à 2012.

Notre caviste libournais propose désormais la cuvée Rozeta de Maxime Magnon (Corbières). Cette bouteille a été ouverte en remplacement d 'une autre défectueuse, contaminée par les éthyl-phénols (Brettanomycès) : La Sagesse 2014 du domaine Gramenon.

La cuvé Rozeta 2014 a tenu toutes ses promesses : fruits étincelants et juteux, matière pure et élégante, texture soyeuse, construction allongée, et finale harmonieuse et fraîche.

WP_20160821_15_48_01_Pro

Terrasses du Larzac : Montcalmès 2013

WP_20160821_15_47_52_Pro

La robe est assez profonde, avec un liseré de teinte violine. Le nez est expressif avec des arômes de fruits noirs ( cassis, mûres, et myrtilles), de boite à épices ( dont une petite note poivrée), d'herbes aromatiques et d'olives noires, et en arrière plan un élevage tempéré. La bouche est très veloutée, les tannins fins et mûrs habillés par une chair bien formée se trament dans un corps d'une bonne densité et d'une élégante concentration, rehaussé de fruits odorants. La finale est allongée, bien tenue par des tannins toujours enrobés, dotée d'une fraîcheur de bon aloi, et très persistante. Noté 16,5, note plaisir 16

Corbières : Maxime Magnon : Rozeta 2014

WP_20160821_15_47_56_Pro

La robe est assez soutenue de couleur violine. L'olfaction pure et intense évoque la corbeille de fruits mûrs et frais ( cassis, mûres, et fraises sauvages), les épices douces, les fleurs ( dont une pure violette) et de fines notes réglissées. La bouche est très séduisante, très veloutée à soyeuse, le vin se développe dans un corps fuselé bien dessiné, et très fruité. La finale est allongée, élancée, fraîche, d'une délicieuse persistance aromatique ( fruits juteux au premier plan). Noté 16, même note plaisir

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins du Languedoc-Roussillon - Commentaires [0] - Permalien [#]

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines