Magazine Cuisine

Il faut bien se remonter le moral !

Par Bobosse92
Premier week-end de célibat forcé oblige, il fallait bien se remonter le moral après ce dimanche gris et triste, que même le rassemblement des Républicains à la Baule ou le retour de notre vieillard / Michel Drucker national n'ont pas réussi à rendre joyeux (non, j'déconne). Donc, retour aux fondamentaux (et non pas aux fondamentalistes que j'em …) avec une belle viande, des patates et un vin rouge de noble origine (à défaut de Ferrari qui n'est pas dans mon budget). Donc, très belle pièce de merlan, cuite à perfection (c'est normal, c'est moi qui officiait à l'office), accompagnée de pommes de terre grenailles et d'un vin qui nous a offert un concerto digne d'un grand compositeur russe, Tchaïkovsky ou Rachmaninov par exemple !
Il faut bien se remonter le moral ! Nuits-Saint-Georges, premier cru les Pruliers, 2008, domaine Chicotot (carafé 4 heures): le concert débute (le nez) par un partition profonde et sombre, un peu baroque, sur des airs nuitons intenses, un sentiment rocailleux (à prononcer à la béarnaise en rrrrroulant les « r ») pour des senteurs telluriques. Le second mouvement, en bouche, est plus léger, très extraverti, à la fois andante et prestissimo, mêlant des notes de fruits noirs (cassis) et rouges (framboise), sur un substrat offrant un grain tannique fin et élégant. Le dernier mouvement, une sorte de vivace, laisse percevoir l'acidité liée au millésime, mais déjà largement gommée par des cuivres qui apportent de la rondeur et de la douceur en finale. Excellent Pour boucler la boucle, il ne me reste plus qu'à attendre Natacha et ses copines !
Bruno

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bobosse92 1452 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines