Magazine Cuisine

Hôtel Cour du Corbeau et restaurant Les Haras à Strasbourg

Par Bobosse92
Dernière étape de notre périple alsacien, à Strasbourg. Hôtel Cour du Corbeau et restaurant Les Haras à Strasbourg Hôtel Cour du Corbeau et restaurant Les Haras à Strasbourg Hôtel Cour du Corbeau et restaurant Les Haras à Strasbourg Une nuit à l’Hôtel Cour du Corbeau, situé à deux pas de la cathédrale. Il s’agit d’un bâtiment du XVI° siècle, ancien relais de poste, restauré avec brio. Hôtel Cour du Corbeau et restaurant Les Haras à Strasbourg Hôtel Cour du Corbeau et restaurant Les Haras à Strasbourg Hôtel Cour du Corbeau et restaurant Les Haras à Strasbourg Hôtel Cour du Corbeau et restaurant Les Haras à Strasbourg Une sorte de havre de paix et de luxe, tant dans les parties communes que dans les chambres.

Repas à Les Haras, une brasserie gastronomique, logée dans les anciens haras nationaux reconvertis, avec un magnifique escalier en bois, une salle de restaurant sous une charpente d’époque. L’alliance réussie entre le moderne et l’ancien. Repas de très belle facture, à prix modéré, service impeccable et décontracté et une carte des vins comportant quelques pépites à tarif doux, dont ... Alsace Riesling, Grand Cru Clos Windsbuhl 2011, Domaine Zind Humbrecht : le parangon du riesling. Ca pétrole certes, mais sur un équilibre magique (terpènes), on ressent une grande et belle minéralité presque saline, l’aromatique est bâtie autour d’un grillé de belle facture complété par des notes d’agrumes confits, de fruits bien murs et de miel. Bouche puissante mais élégante, ronde mais tendue, avec un grain salivant, une amertume noble et très persistante, une acidité fine complètement intégrée. Finale salivante, sur les amers nobles, une touche épicée, une minéralité saline et une vibration magique. Fraîcheur ultime. Côte Rôtie, Blonde du Seigneur 2013, domaine Georges Vernay : seconde claque de la soirée. Un grand nez de fruits intenses, sur les cerises noires, une épice magnifique presque saline, une impression de fraîcheur. En bouche, structure sur l’élégance quoique tellurique, un tannin noble avec ce joli grain d′épices, des notes fruitées assez intenses mais restant légères, une pointe fumée m’évoquant un peu la tourbe des grands malts. C’est charnu et gourmand. Grande finale étirée, fruitée et corpulente, avec une rémanence superlative, d’une fraîcheur ultime. Exceptionnel (et dire que ce n’est pas la grande cuvée !). Avec le dessert, un verre de Gewürztraminer, Silberberg VT 2007, domaine Pfister : un très joli VT sur un premier équilibre typique du cépage, la rose et le litchi, les fruits exotiques, une pointe de sucres, ... le tout dans une matrice construite sur l’élégance. Excellent + Deux belles adresses en plein centre ville de Strasbourg. Nous espérons les photos pour très bientôt ...

Bruno

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bobosse92 1455 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines