Magazine Cuisine

Tous ces grooves dans nos marmites

Par Estebe

Bien le bonjour,

groove2d.jpg

C’est un tremblement de terre musical qui a couronné l’opération «Du Groove dans la marmite» initiée par Gracianne et votre humble serviteur à poil dru. Il s’agissait, pour le 21 juin, de proposer une recette flanquée d’un morceau de zizique. Et vous savez quoi? 53 blogueuses et blogueurs ont fait la popote en rythme. Un succès colossal qui nous donne envie de nous lancer fissa dans une carrière politique de chef d’orchestre virtuel en tablier de cuisine.
Voilà donc la synthèse. Ou la moitié de la synthèse; l’autre partie devant se déguster sur le blog de Gracianne.
Monte le son, Simone, on démarre.

Mamy Danny nous a mitonnés un riz au lait à la régulière au rythme de l’hymne hypocalorique d’Alice Dona. Bien vu.

Patrick CdM, au terme d’une flamboyante envolée sur Lui, L’Océan et La Musique, a mis un disque de Didier Squiban pour préparer des Sardines à l'huile de combava, souskaï de mangue sable. Bonne idée.

sardines.jpg

Véro de cuisine sauvage a logiquement coloré son sirop de menthe avec la Couleur menthe à l’eau d’Eddy Mitchell.

cuisinesauvage.jpg

Natalia a fait dorer d’alléchantes ensaimadas (petits pains briochés originaires de Majorque) au son de la guitare flamenca de Santiago-Lucas Mol.

Changement de décor, chez le Sieur Olif qui a débouché un gamay tourangeau et punk, qui a logiquement arrosé le God Save The Queen des Sex Pistols. No future?

Gracianne, reine de la fête, nous l’a joué celtique avec des oignons rings et une vieille ritournelle délicieusement titubante des Pogues.

onion rings.jpg

Greshka a ressorti un lapin, lapin, lapinou de son trou pour le cuisiner à la moutarde. Et plouf le lapin.

Marie France a fait fort. Un salmigondis de pirate, une fable érotico-flibustière et une vielle chanson SM de Boris Vian. Plus une confiture douce-amère plongée dans le Tourbillon de la vie, celui qu’entonne si joliment Jeanne Moreau dans Jules et Jim.

marie-france.JPG

Hors concours mais pile dans la cible, Moschi a mis une pincée du velu Gonzales dans son poulet gingembré.

poulet_gingembre.jpg

Louise a plongé dans la sémantique du mot Groove. Et en est ressortie avec une reprise du grand Marley par Clapton. Et trois recettes affriolantes: un painkiller, des Jamaican Hot Pepper Shrimp et une Salsa à la mangue. Oui, ça nous chante.

Louise.jpg

Flo Bretzel s’est muée en juke-box nostalgie, avec six plats inspirants, associés à six tubes des années 80.
Bonnie Tyler gronde pour un gâteau tout choc, les Eurythmics roucoulent pour des scones et Wham pédale dans une salade à la feta. Voilà qui ne nous rajeunit guère.

Anaïk a exhumé une perle kitschissime, un Frédéric François millésimé, à savourer avec de petits artichauts marinés à l’huile d’olive façon antipasti. Suavement transalpin.

Didier a eu la bonne idée d’inviter le Massilia Sound System pour engloutir des papillotes de poisson au basilic.

Agnès, elle, a convoqué le tandem Olivia Ruiz-Adamo pour un yaourt drôlement caféiné.

Murielle, affairée à la réalisation de très sexy beignets de bananes comme à la Réunion, nous a logiquement mis «ça sent la banane» de Jacqueline Farreyrol entre les oreilles.

Anso a picoré dans les frites de la drolatique Valérie Lemercier avant de s’attaquer à une «bonne ventrée de sardines à l'escabèche».
Grand Chef (et Grand Kokin) nous a fait un clip chaud et gainsbourien, mettant en scène un flan érotique. On en est encore tout chose.

Après moult hésitations, Marion a choisi d’avaler une pizza qui arrache la tête avec un vrai bout de Pulp Fiction dedans. «Any of you fuckin' pricks move and I'll execute every motherfucking last one of you». Culte!

Vénérable Gonon, qui fêtait son anniversaire pile ce jour-là, a juste demandé à Catherine Deneuve de se déguiser en ânesse pour lui faire un gâteau. Y’en a qui manquent pas d’air.
Cframboise a récupéré un vieux disque de Pink Floyd avec le morceau "Alan's Psychedelic Breakfast" dedans et avec une vache sur la pochette, dont elle a rêvé de manger la cervelle au petit déj’. Avant de préférer cuisiner de Guana Scones aux graines de pavot. Vous suivez?

Audinette, s’essayant à une solide «deep dish» pizza chicagoane, a glissé le Sweet Homme Chicago des Blues Brothers dans son lecteur cédé.

Irisa s’est dit que tant qu’à faire une foccia des Pouilles (sans contrepèterie), autant demander à Dalida de chantonner son immortel Gigi l'amoroso en même temps. Arrivaaaaa Gigi l'amoroso!

Menus Propos nous fait du fontainebleau (du nuage en bouche) avec le Money de Pink Floyd à fond dans la cuisine.

Minouchka a choisi de sonoriser ses reconstituantes tartelettes de Nutella et chocolat avec la chanson de Willy Wonka, celle qui berce le Charlie et la Chocolaterie de Tim Burton. Playlist cacaotée en cadeau Bonux.

Anne, accoudée au comptoir et en robe du soir, sirote un très classe daïquiri aux fraises en écoutant vocaliser la blonde Galloise Duffy. Ambiance résolument lounge chez Miss P & P.
T'as pas vu ton nom dans la liste?
Tu veux encore des rythmiques qui t’enflamment le joufflu?
Tu veux encore des mélodies qui te galvanisent la cafetière?
Tu veux encore des plats plein de couleurs et d’anchois au beurre?
La suite de ce glorieux bilan, c’est là (clic).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Estebe 821 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines