Magazine Cuisine

Les dégustations de ces dernières semaines

Par Matlebat
Bonjour à tous,
Quelques jolies bouteilles de ces dernières semaines. A commencer par ce désormais 1erGCC ouvert pour la venue du grand.
Les dégustations de ces dernières semainesSaint-Emilion, Chateau Pavie Maquin 2005 : Un nez qui commence à s'exprimer sur la prune, la cerise, note d'épice patchouli, réglisse, pointe fraiche entre floral et végétal, poivron rouge grillé, fond cacao moka fumé bien intégré. La bouche est charpentée, droite, profonde, belle densité de tanins soyeux fins, précis, c'est tonique, puissant mais maitrisé, sur la cerise, la prune, un côté acidulé, note épice réglisse patchouli, toujours cette pointe florale/végétale, fond cacao moka léger. La finale est puissante, droite, plutôt profonde sans être austère et belle persistance de prune, cerise, épice, florale fond cacao. Encore gros potentiel, vin droit, profond, finesse et force, Excellent 93-95+ (17,5-18,5)
Les dégustations de ces dernières semainesGevrey Chambertin Rossignol Trapet Etelois 2012 : Un nez plutôt discret de framboise, pointe sureau, note réglisse, fond noyau et fumé. La bouche est corpulente, large, jolis tanins soyeux, pas très denses, mais fins et délicats, sur la cerise, la framboise, note noyau, sous bois, réglisse, fond noyau et carroube. La finale est fraiche, tonique, framboise, noyau, carroube persistance honnête sur le fond épice fumé noyau. Du potentiel, mais doit se complexifier. TB 89-91 (15-16)
Les dégustations de ces dernières semainesGivry, Domaine Masse Champs Lalot 2012 : Un nez très séduisant ouvert, framboise, groseille, belle note de ronce, sous bois, puis plus floral pivoine, pointe épice girofle fond fumé. La bouche est corpulente, pleine, beaux tanins soyeux, bien tenus par une structure fraiche sur la framboise, note pivoine, girofle, fond fumé. La finale est fraiche, bien équilibrée, belle plénitude et belle persistance sur la même aromatique. Excellent 92 (16,5+)
Les dégustations de ces dernières semaines
Haut-Medoc, Chateau Sociando Mallet 1998 : Un nez profond de cassis, note poivron rouge, pointe cuir, fond tabac fumé. La bouche est charpentée, structurée, tanins ronds un peu fermes, sur le cassis, le poivron rouge plus grillé, pointe encre, fond tabac et cuir. La finale est fraiche, légèrement asséchante, classique de la rive gauche, cassis, poivron rouge grillé, fumé tabac, encre, cuir. TB 89 (15,5)
Amicalement, Matthieu

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Matlebat 1246 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines