Magazine Cuisine

Nombreuses bouteilles à commenter

Par Matlebat
Bonjour à tous,
Nombreuses bouteilles dégustées et non commentées. Tout d'abord, les plus intéressantes à commenter en vidéo :

Le détail écrit ici :
Nombreuses bouteilles à commenterGraves, Clos Floridene 2009 : Un nez expressif classique de fruit jaune mûr, coing, note exotique ananas, puis plus classique du sauvignon, frais, note délicate de buis, acacia, fond léger cire d'abeille, c'est très joli frais et sans bois, j'aime beaucoup. La bouche est droite au beau toucher rond, taffetas, c'est fin et précis, gourmand sur le fruit jaune mûr, coing, une pointe ananas, note fraiche buis, acacia, fond cire d'abeille. La finale est ronde mais bien soutenue par une certaine fraicheur, et une jolie persistance sur le coing, l'ananas, pointe exotique, belle note fraiche de buis, acacia, fond cire d'abeille et petite pointe vanille pour chipoter. Très joli vin, mûr mais gardant de la fraicheur, de la structure, peu marqué par le bois, avec une joli fraicheur et une pointe gourmande. Excellent 91 (16,5)
Nombreuses bouteilles à commenterMacon Pierreclos, Guffens Heynen Le Chavigne 2016 : Un nez très séduisant, de fruit jaune mûr, de poire, note élevage gourmande, chèvrefeuille, tarte citron meringuée, pointe beurre noisette, fond amande crayeux avec une pointe sésame. La bouche est large, ronde, belle matière soyeuse, de la fraicheur, pas très dense mais gourmand, sur la poire, le fruit jaune, note tarte citron meringuée, chèvrefeuille, pointe fumé et sésame, fond plus amande crayeux. La finale est ronde, fraiche, acidulée, et belle persistance de fruit jaune, de poire, note beurre, de noisette, pointe sésame fumé classe et fond crayeux amande. TB-Excellent 90+ (16+)
Puis à 3 semaines d'intervalle, une mini-verticale de Sociando Mallet en année du coupe du monde :-)
Nombreuses bouteilles à commenter
Haut Médoc, Chateau Sociando Mallet 2006 : Un nez plutôt discret, pas très complexe, de cassis, notre fraiche poivron, fond entre cacao et fumé. La bouche est charpentée, droite aux tanins encore un peu astringent, dense, sur le cassis, note poivron rouge, pointe épice fond tabac et fumé, c'est plus complexe qu'au nez, classique et intéressant aromatiquement. La est finale plutôt puissante, concentrée, droite, persistance intéressante mais à nouveau peu complexe cassis, poivron rouge et léger fond fumé. B-TB 88 (15)
Nombreuses bouteilles à commenterHaut Medoc, Chateau Sociando Mallet 1998 : Un nez séduisant expressif de RG a point, mêlant subtilement, cassis mûr, note boite à cigare, cèdre, pointe poivron rouge grillé fraiche, fond tabac, fumé. La bouche est charpentée, droite mais des tanins au toucher qui accrochent et un peu rigides, meme si de belles densités, sur le cassis mûr, note cèdre, cuir, presqu'encre, puis, plus boite a cigare, pointe de poivron rouge grillé, fond tabac, fumé, belle aromatique mais structure marquée. La finale est fraiche, ronde mais l'empreinte tanique accroche et toujours ce coté rigide, persistance intéressante de cassis mûr, de cèdre, de boite à cigare, poivron rouge grillé, fond tabac fumé TB-Excellent 90+ (16+)
Nombreuses bouteilles à commenterHaut Medoc, Chateau Sociando Mallet 1990 : Un  nez qui manque un peu de netteté, sur le cassis mûr, note tabac blond, puis plus poivron rouge grillé, pointe épice, fond fumé. La bouche est charpentée, droite, tanins soyeux, précis, mais pas super net cette bouteille, dommage, car on retrouve cette grand qualité potentielle, sur le cassis, note poivron rouge grillé, pointe épice voir fleurie, fond fumé tabac. La finale est fraiche, tonique, belle empreinte tanique moelleuse, précise, et belle persistance cassis, poivron rouge grillé, épice, fond tabac blond, fumé classe. Excellent 91 (16,5) mais pas la plus belle bouteille (pas super net)…
Nombreuses bouteilles à commenterVouvray, Chidaine Le Bouchet 2010 : Un nez très séduisant fin, délicat, frais, pure, complexe, sur la poire william, la pomme granny, puis plus fruit jaune, coing, note de miel fleur d'oranger, une pointe fleurie, tilleul, fond légèrement crayeux avec une pointe tourbé classe. La bouche est ample, belle concentration, droite, de la matière fine mais dense, précise, belle fraicheur qui tient l'ensemble droit, voir profond, une sensation de sucré, léger, acidulé, sur la pomme granny, la poire, le coing rôti, note miel fleur d'oranger, toujours cette pointe tilleul, délicate, fond crayeux, amande. La finale est ronde, fraiche, pure (pas une once d'arome oxydé ou datif) puis acidulée, pointe amertume classe, fin, précis, dense, et belle persistance poire William, puis coing roti, note tilleul, puis miel fleur d'oranger, fond crayeux, pointe tourbée. Très joli vin Excellent 93 (17+)
Nombreuses bouteilles à commenterSaint-Estèphe, Chateau Calon Segur 2006 : Un nez séduisant, classe, cassis mûr, note tabac blond, pointe poivron rouge grillé, fond fumé classe. La bouche est charpentée aux tanins soyeux, fins, c'est droit sur le cassis mûr, un poil acidulé, note poivron rouge grillé, fond tabac, fumé classe. La finale est puissante aux tanins qui manque un poil de moelleux accrochant un peu, belle persistance de cassis, de poivron rouge grillé, note épice fond tabac fumé. TB-Excellent 91-92 (16,5)
Nombreuses bouteilles à commenterCôte Rôtie, Cuilleron Terres Sombre 2007 : Un nez expressif, séduisant, de cassis, note poivre puis violette pointe réglisse, fond moka. La bouche est charpentée large tanins soyeux, mais de la tension qui tient la bouche dynamique, sur le cassis, note violette, poivre pointe réglisse, fond moka gourmand. La finale présente un profil amer et une belle persistance  de cassis, de poivre, de réglisse, pointe violette, et fond moka. Excellent 92 (17)
Nombreuses bouteilles à commenterHermitage, Faurie Meal Bessards 2008 : Un nez très séduisant, fin, complexe, cassis, épice poivre, réglisse, belles notes fleuries violette, pointe fruit exotique presque banane (un côte gamay), fond léger fumé, bacon grillé. La bouche est corpulente, droite, profonde, belle matière ample tanins soyeux, délicats, de la finesse (pour un Faurie), sur le cassis, puis plus fruit rouge, note épice réglisse, poivre, note fleurie violette, toujours cette pointe fruit exotique, fond plus cacao. La finale est droite, fraiche, fine, délicate, très belle persistance cassis, réglisse, fleurie, fond cacao, fumé, bacon grillé. Très belle bouteille pour le coup, bien meilleure car plus fine précise, délicate que les 2004 et 2007 bues. Excellent 93 (17,5)
Nombreuses bouteilles à commenterChâteauneuf du pape, Janasse VV 2008 : bu frais, un nez agréable, complexe, de cerise kirchée, de prune, note moka, fumé tabac, puis épice souk, pointe olive noire grecque, fond balsamique, cacao. La bouche est charpentée, large, tanins ronds amples, pas très denses mais bien définis, une structure droite, sur le cassis, la cerise, kirchée un peu, note de cacao, puis plus fruit rouge, épice réglisse, souk, fond balsamique. La finale qui chauffe un peu, même bue frais, mais fine, tonique voir puissante, sur la prune, le pruneaux, le cassis, noté épice souk réglisse, puis caco, fond balsamique. Excellent 93 (17) Cela reste très bon, le vin se boit très bien, mais c'est plus mon style de vin aromatiquement et ce côté démonstratif n'est pas ce que je préfère.
Amicalement, Matthieu

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Matlebat 1246 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines