Magazine Cuisine

Dégustation au domaine Pierre Sourdais à Cravant les Coteaux (37)

Par Bobosse92

Dégustation au domaine Pierre Sourdais à Cravant les Coteaux (37) A l’occasion d’un week-end prolongé de 3 jours entre Touraine et Anjou blanc, il était tentant de rendre visite à l’un de nos vignerons préférés. Le choix s’est rapidement tourné vers Pierre Sourdais, situé à Cravant les Coteaux, et dont nous avions particulièrement bien gouté les vins lors du dernier Salon des Vins de Loire d’Angers. RDV pris à 14h30 pour une heure de dégustation de sa gamme de Chinon rouges. Chinon, les Rosiers 2017 : un vin de soif. Joli nez fruité gouleyant, avec une belle maturité en bouche, un registre frais mais bien construit et une charge tannique évanescente sans être diluée. Finale sur une fine acidité presque « gamaysienne » ! Bien ++ Chinon, cuvée Tradition 2017 : nez très vineux, avec une impression de plus de profondeur. Bouche structurée, avec tout en plus par rapport à la cuvée les Rosiers. Minéralité bien présente, et qui étire le vin sur une finale toujours fruitée. Très Bien Chinon, cuvée Stanislas 2015: ce vin a pris de l’ampleur et une sorte de définition supplémentaire par rapport à février dernier. Fruité explosif et bien mur au nez, sur la cerise noire, concentrée, une pointe fumée en sus. Perception d’un très léger élevage en bouche, avec une fraîcheur alliant mâche tannique et acidité (retrouvée) surprenante et bien définie (pas de mollesse liée au millésime). Finale vibrante du plus bel effet. Confirmation et concentration de la qualité de cette cuvée dont le rapport Qualité / Prix est imbattable. Excellent Chinon, les Boulais 2014: le Grand Chinon de gastronomie et de longue garde. Un fruité corpulent, sur les cerises noires encore plus prononcé que la cuvée Stanislas. De la soie en devenir en bouche, avec des tannins jeunes mais déjà ( !) crémeux. Grande et noble acidité, une maturité juste pour une complexité ne demandant qu’à se développer. RDV dans 15 ans pour son apogée. Excellent + Voilà, une confirmation, s’il en fallait une, de la qualité des vins de Pierre Sourdais qui constitue, loin des caciques et des pontifes de l’appellation, une véritable source pour l’amateur. Nous y reviendrons avec grand plaisir. Bruno

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bobosse92 1455 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines