Magazine Cuisine

A 50 ans, si t'as pas bu...

Par Matlebat
Bonjour à tous,
J'y suis, le demi siècle ! Et pour fêter cet évènement comme il se doit (je fais partie de ceux qui ont la chance de fêter 50 ans de bonheur, enfin c'est ce que j'ai envie de fêter…), j'avais donc prévu ces 2 bouteilles, dégustées en très petit comité, avant une grande fiesta, qui fut magnifique, avec tous mes amis dont ceux qui font du vin (même s'ils n'étaient pas là) qui m'avaient envoyés leurs beaux crus, qui ont réjoui tous les convives (Merci @Patrick, @Thibault, @Michel)
Mais revenons à ce diner avec 2 vins commentés mais 3 vins dégustés.

A 50 ans, si t'as pas bu...Pauillac, Chateau Lafite Rothschild 1978 : Un nez évolué de bordeaux à maturité, très harmonieux, sur le fruit des bois, notes de cèpes grillés, de sous-bois, pointe épice puis plus bois précieux, cèdre, graphite, fond tabac blond et léger fumé. La bouche est charpentée, droite, tanins soyeux, très aristocratique, une pointe acidulée gourmande, sur le cassis, le fruit des bois, note de cèpe, de champignon, puis plus bois précieux, cèdre, pointe épice boite à cigare, fond tabac blond et léger fumé. La finale est fraiche, tonique, belle présence, profondeur et belle persistance classe, aristocratique, fruit des bois, champignon noble, note épice boite à cigare et fond tabac blond fumé. Grand classe, très élégant, Exceptionnel 96 pas déçu (18,5).
A 50 ans, si t'as pas bu...Clos de Vougeot, Chateau des Tours 1988 : Un nez superbe, festif, élégant, friand, de grenadine, framboise,  belles notes marquée de rose, de pivoine, pointe d'épice léger girofle sur un fond de sous bois. La bouche est charpentée, droite, beaux tanins fins précis, c'est frais sur la grenadine, la framboise, note fleurie rose, pivoine , puis épice girofle, fond sous bois, champignon noble cèpe. La finale est fraiche, pleine, belle empreinte tanique et longue persistance de framboise, grenadine, acidulée friand, note rose, pivoine, épice girofle patchouli, fond sous bois champignon. Exceptionnel 98 (19) très agréablement surpris.
Une Grande des Pères 2007 a été ouverte pour finir la soirée mais je n'ai pas pris de note et après les 2 monstres précédents, difficile de passer quand on reste jeune, puissant, mais un très joli vin quand même.
Amicalement, Matthieu

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Matlebat 1246 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines