Magazine Cuisine

Margaux en bouteilles (2)

Par Daniel Sériot

Cette dégustation fût difficile, si l’on parle en question de plaisir, les acidités gustatives étaient prégnantes, et finissaient, pour certains vins, par occulter les qualités aromatiques et la structure. Que penser de l’avenir des tels vins? Il faudra les revoir régulièrement, pour avoir une idée plus précise.

Giscours  (89-92)

Une olfaction séduisante de fruits noirs expressifs, d’épices douces et de café , la trame tannique est plutôt compacte, mais sans aspérité, de la chair , du fruit, une structure en milieu de bouche  assez droite, le vin est porté par une acidité assez vive, qui donne beaucoup de fraîcheur et de tonicité au vin en finale.

Noté 16+

Kirwan (91-93)

La robe est profonde, le nez est opulent, avec l’association de fruits variés, bien murs, d’épices , de chêne grillé et de café , légère sensation sucrée en entrée de bouche, le vin est assez gras, plutôt concentrée en milieu de bouche, la finale est persistante, assez puissante, avec un élevage qui domine un peu les fruits, un peu astringent , en ultime sensation. Noté 16+

Labégorce (89-92)

Le nez est net et plaisant, avec des arômes de salade de fruits rouges et noirs, la bouche est souple, assez suave, avec des tannins bien enrobés, les fruits sont frais, un vin construit plutôt en finesse, avec un milieu de bouche assez plein, l’acidité un peu vive,  donne en finale, une perception de fruits acidulés, avec dans l’ensemble une matière assez tendre. Noté 15+


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines