Magazine Cuisine

Reprise d'un rythme de rentrée : Python Lais, Coume Marie, Haut Bailly...

Par Matlebat
Bonjour à tous,

C'est la rentrée et donc on se recale avec une fréquence de dégustation plus healthy ! Mais on se laisse pas abattre pour autant… Forcément, on goute ce qu'on a rapporté :-) avec un premier exercice de comparaison Python Lais VS Preceptorie Coume Marie bues en parallèle
Reprise d'un rythme de rentrée : Python Lais, Coume Marie, Haut Bailly...Cote Roussillon, La Préceptorie Coume Marie 2018 : Un nez plus pointu, mais moins complexe, de pomme, note amande douce, pointe foin coupé, herbe séchée, fond cire d'abeille. La bouche est ample à nouveau, joli matière ronde, de la fraicheur encore, sur la pomme, puis note amande douce, pointe foin coupé, herbe séchée, fond léger femouil et cire d'abeille. La finale est fraiche, un peu marquée alcool, et persistance honnête mais pas très complexe. Moins complexe que Lais. Tb 89 (15,5)
Reprise d'un rythme de rentrée : Python Lais, Coume Marie, Haut Bailly...Cote Roussillon, Olivier Pithon Lais blanc 2018 : Un nez très séduisant, classe, de fruit blanc, pomme presque granny, puis plus jaune, peche de vigne, note épice, fleur d'oranger, puis foin coupé, herbe séchée, pointe fenouil, fond léger résine, presque menthol. La bouche est droite, belle matière ronde, dense, bien soutenue par de la fraicheur, sur la pomme granny, puis la peche, note épice plus mentholé, fenouil, pointe foin coupé, herbe séchée, fond résine léger, amande léger amer. La finale est fraiche, pleine, de pomme, peche de vigne, note foin coupé, puis fenouil, pointe plus amande douce, fond résine. Plus complexe, plus élégant. Excellent 93 (17)
Reprise d'un rythme de rentrée : Python Lais, Coume Marie, Haut Bailly...Chambolle Musigny, Christian Clerget Charmes 2005 : Un nez plutôt discret mais intéressant de framboise, note épice girofle évoluant champignon avec une pointe fraiche ronce, sous-bois, fond plutôt cuir. La bouche est corpulente large, tanins fins, assez denses, et plutôt soyeux, c'est tonique, frais, dynamique, sur la framboise, note léger girofle, puis champignon et toujours la pointe fraiche ronce et le fond plus marqué cuir. La finale est fraiche, presque puissante, belle empreinte soyeuse et persistance intéressante assez marqué cuir, ce qui est plutôt pour me plaire. Un joli vin, a maturité mais à boire, pas super expressif mais très agréable, avec une puissance plus gibriaçoise que cambuléenne conférée sans doute par le millésime. Et après quelques déceptions en 2005 avec les vins de Christian (Vosne Violette, Vougeot...), ce Charmes est plutôt une bonne surprise. TB+ 90+ 16+
Reprise d'un rythme de rentrée : Python Lais, Coume Marie, Haut Bailly...Vosne Romanée, Michel Noellat Les Suchots 2008 : Un nez pointu, assez séduisant, de framboise, léger cerise griotte kirché, note d'épice girofle pointe ronce, sous-bois, fond plutôt fumé. La bouche est corpulente, droite, tendue, tanins soyeux mais un peu agressif en fin de bouche, c'est vif quand même, acéré sur la framboise, la cerise confite, les notes épices girofle, puis plus ronce, sous-bois humide, fond léger fumé et noyau. La finale est vive, tendue, acide, ça détartre quand même... même si la matière reste enrobante, et que l'ensemble est encore harmonieux, sur la groseille du coup, note épice girofle, fond fumé et noyau. Bon, un 2008, à mon avis à boire avant vraiment que cette acidité ne fasse presque mal en avalant. Les amateurs de pinot vif, qui nettoie, seront ravis. Moi c'est pas ce que je préfère même si cela reste un très bon vin. TB-Excellent 90+ (16+)
Reprise d'un rythme de rentrée : Python Lais, Coume Marie, Haut Bailly...Pessac Léognan, Chateau Haut Bailly 2006 : Un nez expressif, séduisant, élégant, classique, de framboise mûr, fraise mûr, belles note d'épices typés réglisse pointe végétal, poivron rouge grillé, voir cèdre, fond fumé, tabac, boite à cigare. La bouche est charpentée, structurée, tanins soyeux, denses, de la fraicheur qui tend l'ensemble sur la fraise des bois, la framboise, note épice plus boite à cigare que réglisse, fond fumé tabac blond. La finale est fraiche, pleine, tendue, et belle persistance de framboise mûr, épice réglisse, boite à cigare puis plus végétal, fond tabac blond, fumé. Excellent 92 (17)
Amicalement, Matthieu

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Matlebat 1246 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines