Magazine Cuisine

Le DOP joue les supers 2nd avec la comtesse à boire Du cru à Cos(e) du Marquis d'Aligre

Par Matlebat
Bonjour à tous,
Le DOP joue les supers 2nd avec la comtesse à boire Du cru à Cos(e) du Marquis d'Aligre
Soirée super 2nds au DOP. Après de multiples discussions sur qui est un super 2nd... Faut-il intégrer la rive droite ? les Pessac ? Pontet Canet est-il un super 2nd ? Les léovilles B et P en sont-ils ?... Finalement pas eu de discussions sur ceux dégustés...
Le DOP joue les supers 2nd avec la comtesse à boire Du cru à Cos(e) du Marquis d'AligreVin 1 : Nez appétant de cassis mûr, pointe kirchée, note poivron rouge grillé, pointe cuir, fond fumé et tabac, tout y est mais manque d'harmonie. Bouche corpulente, ample, tanins ronds, c'est friand, mais un peu tendre, et plus marqué animal, moins élégant, finale à l'empreinte qui poudre un peu, accroche et marquée d'un mix kirché/animal pas super élégant. TB 89 (15,5) seulement pour Margaux Bel Air Marquis d'Aligre 96 que j'avais déjà gouté a ce niveau. Pas une super réussite dans ce pourtant super millésime Bordelais.
Le DOP joue les supers 2nd avec la comtesse à boire Du cru à Cos(e) du Marquis d'AligreVin 2 : Un nez classe, de cassis, note e sous-bois, d'humus, puis d'épice réglisse, pointe cèdre, bois précieux, fond fumé tabac, très classe, harmonieux. La bouche charpentée est craquante avec ces tanins veloutés, précis grand classe, de la gourmandise sur le cassis mûr, puis les notes de cèdre, de bois précieux, pointe végétal presque poivron, une pointe réglisse, fond sous-bois. La finale est ample, persistance superbe, belle empreinte soyeuse, juste un peu marqué d'un côté végétal qui trahit un millésime juste mais superbe structure. Excellent 93 (17) Saint-Julien Ducru Beaucaillou 2002.

Le DOP joue les supers 2nd avec la comtesse à boire Du cru à Cos(e) du Marquis d'AligreVin 3 : Un  nez fumé/grillé (légère réduction ?), puis cassis mûr, belles note d'humus, de sous-bois, pointe cèdre, fond fumé, pas très complexe mais très appétant, classe. Bouche charpentée, droite, tanins soyeux, sur le cassis, note poivron rouge, puis l'humus, le champignon noble, fond fumé/grillé, c'est sérieux, jusque dans la finale, classe, au port altier, fraiche, puissante, et très belle persistance cassis, poivron rouge, fond fumé/grillé. Drôle ce côté aristocratique de ce Pauillac, Pichon Comtesse 1983. Excellent 92 (17). Fait beaucoup plus jeune.
Le DOP joue les supers 2nd avec la comtesse à boire Du cru à Cos(e) du Marquis d'AligreVin 4 : Un nez gourmand, de mûre, de myrtille, note fumé tabac blond, puis épice réglisse, un côté sanguin, fond tabac puis moka. La bouche est charpentée, large et ample à l'attaque, très gourmande, tanins veloutés, denses, précis, un côté presque sexy puis ça se tend, belle droiture, sur la  mûre, la gelée de cassis, note fraiche sous-bois, humus, puis plus épicé réglisse, fond moka, gourmand. La finale, tout en énergie, est pleine, fraiche, dense et offre une belle persistance de mûre, de réglisse, de sous-bois, humus sur un fond moka, tabac, tout en gourmandise mais avec grande élégance… un délice que ce Saint-Estèphe, Cos d'Estournel 96, Excellent 94 (17,5)
Le DOP joue les supers 2nd avec la comtesse à boire Du cru à Cos(e) du Marquis d'AligreVin 5 : Un a nouveau gourmand mais cette fois c'est le côté lacté fraise, vanille, sur kle fruit rouge cette fois, la fraise, note épice varié, pointe kirchée, fond moka a nouveau. La bouche est large, robuste, grosse concentration de tanins soyeux, c'est puissant, sur la fraise mûre, note épice, pointe kirchée cerise, fond moka. La finale est puissante, fraiche avec une empreinte à la belle densité et au toucher velouté, sur la fraise mûr, note épicé, kirchée, fond moka. On pense à un millésime chaud, à la rive droite… En tout cas, surprise pour ce Saint Julien Ducru Beaucaillou 2004. Excellent 91 (16,5) qui s'améliorera nettement à l'aération.
Vin 6 : Bouchonnée malheureusement car très beau souvenir de ce Ducru Beaucaillou 75 dégusté il y a 10 ans déjà... : https://matlebat-degustation-vins.blogspot.com/2009/08/haut-brion-70-ducru-beaucaillou-75.html
Au final, une bien belle soirée et y'a pas à dire (a part les prix), c'est quand même très bon...
Amicalement, Matthieu

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Matlebat 1246 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines