Magazine Cuisine

On cuisine dans ma télé ! Aile de poulet, mousse au chocolat, accent québécois et retour de la flamme perdue ! si c'est pas du titre ça !

Par Dorian
Depuis un moment j'ai un petit coup de moins côté cuisine, le blues du fourneau comme qui dirait. Je sais pas je me la sentais pas ma cuisine pendant un moment, un peu comme si elle jouait sa mijaurée et que moi j'avais pas envie de roucouler, roucouler pour qu'elle revienne... Du coup forcément en cuisine c'était la grande absence et ça se ressent aussi par ici... Mais à force de ne plus en jouer ça a recommencé à me démanger côté cuisine et j'ai même ressenti comme un frissonnement de la fourchette. Alors je me suis dit que j'allais essayer de m'y remettre pour voir si j'avais encore le goût, si je n'avais pas perdu la flamme et si j'arrivais à faire rejaillir le feu d'un ancien volcan comme disait l'autre, en d'autre terme si j'arrivais encore à allumer le gaz d'une œillade de braise !
Mais après cette petite absence je n'avais pas envie de revenir comme ça comme un sournois dans ma cuisine, d'y retourner à la va-vite pour un frisson de passage, j'avais envie de grand soir et de septième ciel, j'avais envie de cris, de sang et de sueur, j'avais envie d'être un arrrtiiiiisteeeee !
Et puis quand mon long cri déchirant a fini par se perdre dans le fond de ma cuisine... je me suis dit tiens c'est curieux j'avais jamais remarqué que je chantais ça avec l'accin' d'Quebec... et si je cuisinais de par là-bas ? Comme quoi des fois les choses tiennent à peu de choses, bien peu de choses...
Alors j'ai allumé ma télé, ma Cuisine TV, là où je savais qu'il y avait un nid de québécois et j'ai cherché du vrai, du tatoué, de l'accentué ! J'ai louché du côté de la Josée ou du Nicolas et de que'ques z'autes qui cuisinent diablemin' bien par là-bas. Puis je suis tombé sur Le goût de Louis l'émission de Louis-François Marcotte et lâ... là je savais que c'était ce qu'il me fallait et j'ai décidé de me jeter moi aussi corps et âme dans la d'mension québéqwâse de Louis !
Et pour ne pas louper mon rendez-vous, après avoir choisi de faire des ailes de poulet piquantes à la mode de Louis, j'ai commencé à me préparer pour retrouver l'œil du tigre et ma cuisine !
Je n'ai rien négligé pour préparer ce rendez-vous, tous les matins devant le miroir j'ai répété des dizaines de fois tabernacle... tabernacle... tabernacle ! jusqu'à ce que je vois la lumière du côté de chez saint Charlebois... Et puis je me suis confectionné une tenue québécoise, c'est que c'est important d'avoir belle allure, comme j'avais lu Bleck le rock dans ma jeunesse, pas de problème je savais exactement la manière dont on s'habille du côté de Québec, quelque chose entre l'homme sauvage et le joyeux bûcheron ! Un vrai spécialiste de l'habillement de par là-bas que je suis, ça on peut dire que j'en suis un... de spécialiste... Et j'ai donc fait le tour de la maison à la recherche de tout ce qu'il me fallait. Et c'est comme ça que j'ai ramassé une paire de moonboots, une chemise à carreaux en coton rugueux, du quipique, que j'avais dû acheté lors d'une de mes crises country, une peau de mouton qui avait dû servir de descente de lit il y a plusieurs générations, un coussin à poil long avec lequel j'espérais bien me faire une toque... et quelques autres bricoles... Et après m'être attifé de tout ça et avoir lancé mon tabernacle de combat, je me suis dit que plus québécois que moi ce n'était pas possible, vraiment pas possible...
Et c'est comme ça que je suis entré dans ma cuisine, que j'ai regardé ma cuisinière avec mon coussin taillé en forme de ragondin sur la tête et comme ça que j'ai lancé, rageur, taberrrrnacle j'suis d'retourrrrrrrrrr ! tant pis pour vous !
Les ailes de l'enfer à la manière de Louis (un peu revues et corrigées...)
Ingrédients : 12 ailes de poulet coupées en deux - 1càs de paprika (Louis utilise un mélange de paprika et de paprika fumé dans des quantités... un peu exagérée à mon goût) - 1càs de tamarin concentré - 1càc de worcestershire sauce - 1 càs de sucre roux - 1càs de sambal oelek (pâte de piment) - 1 gousse d'ail écrasée - du miel liquide et du Tabasco
Mettez tous les ingrédients sauf les ailes de poulet un saladier, mélangez bien le tout, puis ajoutez enfin les ailes. Malaxez-les bien avec la marinade, puis oubliez tout ça au frigo trois bonnes heures.
Ensuite, étalez vos ailes sur une grille, versez dessus quelques traits généreux de miel et enfournez à four préchauffé à 180° pendant une vingtaine de minutes. Dégustez bien chaud avec du Tabasco au goût, juste à la sortie du four; avec une petit bière de Robert... tabernacle !
Et pour ne pas prendre le risque d'une rechute je me suis dit qu'une petite mousse... ça pouvait pas faire de mal, surtout celle là...
L'étrange mousse de Miss Nigella Lawson...
Ingrédients : 150g de marshmallows goût neutre (les blancs) coupées en 2 - 50g de beurre - 250g de chocolat noir grossièrement haché - 25cl de crème fleurette entière battue en crème chantilly - du chocolat blanc pour faire des copeaux
Mettez les marshmallows dans une casserole à feu doux. Remuez-les régulièrement jusqu'à ce que les guimauves fondent, ça ressemble alors à de la bave d'escargot collante, c'est du plus bel effet ! Ajoutez le beurre en incorporez le bien en tournant, puis faites de même avec le chocolat. Ajoutez pour finir 5cl d'eau bien chaude et mélangez de nouveau. Laissez refroidir le tout, ça doit alors avoir l'aspect d'une belle crème légère.
Quand elle est froide incorporez la chantilly doucement à la cuillère. Versez le tout dans des verres ou des coupelles et laissez au frais une paire d'heure ou mieux jusqu'au lendemain.
Avant de servir couvrez les mousses de quelques beaux copeaux de chocolat blanc. N'oubliez surtout pas de les déguster de nuit en déshabillé vaporeux devant le frigo entrouvert en faisant de longs hummm à chaque cuillerée, Nigellaaaa oblige...
Pour ceux qui veulent aller plus loin avec Louis vous retrouverez son émission régulièrement sur les grilles de Cuisine TV et pour les horaires c'est par là : Le goût de Louis.

Mais pourquoi, et des cornes de caribou ça m'irait peut-être à ravir... est-ce que je vous raconte ça...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dorian 13561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines