Magazine Cuisine

Le château du Champ des Treilles (1)

Par Daniel Sériot

Corinne et Jean Michel Comme (régisseur de Pontet Canet) gèrent cette propriété familiale, située à Margueron, au sud de Sainte Foy la Grande, dans l’appellation Bordeaux Sainte Foy, avec beaucoup de rigueur et de passion, selon les principes d’une agriculture la plus saine possible.

La dizaine d’hectares, plantés sur des sols et sous-sols argilo calcaire, à franchement calcaires, avec par endroit des sédiments riches en silex, se repartit en 3 hectares de vignes (âge moyen : 60 ans) destinées aux vins blancs (Sémillon, Muscadelle et Sauvignon) et 7 hectares de vignes (40 ans d’âge) dédiés aux vins rouges (Merlot, Cabernet Franc, Cabernet sauvignon, et petit Verdot).

Photos_0230

Corinne en pleine cueillette

Le petit Verdot qui n’aime pas les excès de chaleur, et préfère les sols plutôt humides, présente beaucoup d’intérêt dans l’assemblage des vins rouges, les années de cycle végétatif long, grâce à l’aspect structurant de ses tannins, et la fraîcheur (acidité) qu’il apporte au vin, il entre dans la composition de la grande cuvée : Les Sens à hauteur de 50 % de l’assemblage. Les vignes les plus récentes sont replantées à 10000 pieds par hectares (1,5 hectares plantés en 2000 en Merlot et petit Verdot)

La densité est de 5000 pieds par hectares pour les très vieilles vignes de plus de 50 ans qui constituent le cœur du vignoble. Les rangs de ces anciennes plantations sont doublés par de nouvelles plantations faites entre deux rangs (0,5 hectare de Merlot en 2002), ce qui nécessite de travailler non pas avec un petit tracteur mais avec un enjambeur.

Le vignoble est cultivé en biodynamie, ce choix cultural est le résultat d’une réflexion, menée à la suite de l’analyse des travaux de Francis Chaboussou, chercheur de l’Inra,  d’une observation minutieuse de l’environnement naturel et du cycle de la vigne, et du souhait de mettre en place une méthode expérimentale qui évite tout systématisme.

En biodynamie, on ne mène pas des luttes contre la maladie, on apporte des éléments à la plante pour qu’elle se défende elle-même.

nid1

Il y a de la vie ,dans ces vignes!!!

A suivre....


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines