Magazine Cuisine

Week-end des Grands Amateurs : Pomerol (1)

Par Daniel Sériot

Pomerol 2006

Pomerol a le grand avantage d’avoir les terroirs les plus précoces des grandes appellations de Bordelais, en vins rouges, ce qui offre, dans les cycles longs de la vigne, de type océanique, d’être souvent à l’abri des orages de la mi-septembre. Les raisins sont rentrés avant que s’abattent parfois des trombes d’eau sur les autres appellations plus tardives

2006 est un millésime très favorable à cette appellation.

Beauregard

La robe est assez colorée, dans une dominante de teinte rubis, le nez est net, assez intense avec au premier plan des arômes de chêne un peu grillé et de café , qui laisse place à des parfums de petits fruits rouges et d’épices, des tannins soyeux caractérisent l’ensemble de la dégustation, c’est juteux, assez rond, avec une finale d’une bonne tenue, fruitée salivante, assez aérienne. Noté 16

Clinet

La robe est profonde, très colorée (pourpre à violine), l‘olfaction est intense, avec des fruits noirs bien mûrs qui s’associent à des arômes de chêne un peu grillé et de café torréfié, la construction de la bouche est sphérique, de la chair, du volume, des saveurs fruitées éclatantes, qui se prolongent dans une finale intense très parfumée, épicée et fraîche. Noté 17

Gazin

La robe est soutenue avec des reflets de couleur pourpre à rubis, le nez est séduisant, frais et mûrs, avec des parfums de cerises noires et de mûres, et des notes de café et d’épices douces, le vin entre en bouche suave avec des tannins fins et veloutés, enrobés d’une chair fine, un corps aux formes arrondies en milieu de bouche, la finale est persistante, aux fruits salivants, raffinée. Noté 17-

La Conseillante

La robe d’une bonne profondeur offre une teinte générale rubis à pourpre, le nez est séduisant, subtil , expressif : violette, cerises et mûres écrasées, et des notes d’élevage en retrait, l’entrée en bouche est tendre, le vin prend la consistance progressivement, avec une trame tannique assez compacte et veloutée, le vin s’allonge ,dès le milieu de bouche souligné par des fruits nets et frais, dans une finale, fraîche, juteuse avec de belles notes sanguines (fer) en ultime sensation. Noté 17+


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines