Magazine Cuisine

La Liaudisaz, 20 ans de cave, la dégustation

Par Olif
IMGP7212.JPG

Insaisissable Marie-Thérèse! Pas simple de la prendre en photo sans qu'elle ne bouge! 20 ans, c'est l'âge de la cave, mais c'est aussi celui de ses artères. Une organisation sans faille, ou presque, qui a permis au plus grand nombre de déguster toutes les cuvées du domaine. de la Liaudisaz J'allais dire toutes les cuvées à la vente, mais bon nombre sont déja épuisées ou très fortement contingentées (du style UNE bouteille par personne). Il valait mieux avoir réservé avant!

6 blancs, 1 rosé, 7 rouges, 3 liquoreux, 18 possibilités de déguster, puisque la Marsanne grain noble était proposée deux fois, avec deux accords différents, fromage puis chocolat. Pas question de se contenter d'un seul verre, donc, c'eût été dommage. Une dégustation volontairement proposée sans crachoirs, c'était la fête, on était là pour goûter plus que pour déguster. Les conducteurs durent ruser pour se fabriquer un petit crachoir personnel à l'aide d'un gobelet individuel. Gobelet qu'il fallait aller vider aux toilettes réglièrement et surtout ne pas renverser. Heureusement, Le Châ fut l'homme de la situation une fois de plus. Quel homme, ce Châ! Et quelle situation, mes pieds en sont encore rouges de confusion. Quelle idée aussi, de me demander l'heure, alors que je n'ai pas de montre!

IMGP7169.JPG

Plus qu'une dégustation, donc, il s'agissait d'un parcours initiatique d'accords. Vins et fromages, de différentes provenances, d'affinages différents. Vin et vin, aussi, parce qu'à certains stands, le ravitaillement solide faisait défaut, puis vin et chocolat pour terminer. Millésime 2008 en ce qui concerne les vins, sauf mention contraire.

- 3 Fendants pour la mise en bouche: celui de Martigny Les Bans développe un certain gras, Plaimont est plus tonique, Président Troillet comporte une dimension supérieure, plus minérale.

- La Petite Arvine Grain blanc, elle, c'est une princesse, aux dires de Marie-Thérèse. Elle n'a pas réussi à terminer tous ses sucres, n'en faisant une nouvelle fois qu'à sa tête. Elle posède beaucoup de gras, sur des notes d'agrumes qui aboutissent à une petite amertume finale, bien adoucie par le peu de sucre résiduel. Il est clair que les puristes la préfèreraient parfaitement sèche, mais quel vin!

- L'assemblage Grain cinq est constitué de cinq grains différents. Qui l'eût cru? Une belle complémentarité pour un équilibre subtil et un vin au final très séduisant.

- L'Ermitage Grain d'Or possède toutes les qualités de ses prédécesseurs des millésimes antérieurs. Un vin opulent, riche, gras, puissant, mais parfaitement équilibré. L'olive verte, la truffe et l'eau de vie de framboise ne sont pas loin.

- Le Rosé rhodonite, assemblage de jus de presse et de saignée, est un beau rosé plutôt vineux, qui joue la parfaite transition avec les Dôles qui vont suivre. Mon Puiné, simple, c'est son rôle, La Liaudisaz plus charnue mais bien gouleyante.

On passe aux choses plus sérieuses avec le Graint Pinot, rubis éclatant, fruité et cristallin au nez, d'une parfaite fraicheur sur des petits tanins lisses mais croquants. Un très beau Pinot noir valaisan, l'un des plus renversants qu'il m'ait été donné de goûter dans sa jeunesse jusqu'à présent.

IMGP7186.JPG

- Les spécialités valaisannes se succèderont ensuite. D'abord Grain Mariage, jeunes vignes de Cornalin et d'Humagne assemblées, frais et revigorant, puis, surtout, le Grain Cornalin, d'une belle densité fruitée qui m'a énormément plu, et, enfin, le Grain Syrah, encore plus dense, plus sérieux, plus profond, destiné à une belle garde. Le Grain Noir 2007, derrière ces trois-là, me séduit à peine moins, sans démériter pour autant.

IMGP7195.JPG

- Place aux doux, avec une agréable mise en bouche par le Grain Doux 2008, un moelleux à l'équilibre demi-sec qui dialogue parfaitement avec un gressin aux oranges confites. La Malvoisie 2007 est une pure petite merveille acidulée, à la fraicheur exquise. Que dire alors de la Petite Arvine Grain Noble 2006 qui semble faite pour une idylle avec le Vieux Stilton? Tout simplement magnifique, d'une fraicheur exemplaire malgré la grande richesse en sucres. La Marsanne Grain Noble 2006 est à l'unisson, plus opulente, encore plus riche, mais sans uen once de lourdeur. Elle se joue du fromage et se fond dans un chocolat conçu pour elle, ganache aux truffes et à l'eau-de-vie de framboise.

Un sans faute dont Marie-Thérèse est coutumière, évidemment, même si l'on est en droit de préférer telle ou telle cuvée. Rien à jeter, rien à cracher (pour cette fois), il fallait tout avaler (ou presque)!  Une journée haute en couleurs, malgré la blancheur éternelle des sommets valaisans. On n'a pas tous les jours 20 ans, malheureusement!

IMGP7204.JPG

Olif


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olif 15671 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine