Magazine Cuisine

Week end des Grands Amateurs : Pomerol (2)

Par Daniel Sériot

La deuxième série de vins commentés aujourd’hui est un vrai régal pour le dégustateur; les trois meilleures propriétés de l’appellation ont été goûtées, les vins sont remarquablement réussis, avec les trois ténors de l’appellation.

S’ils n’ont pas la puissance, et l’énorme constitution des 2005, tout en restant très élégant, ces 2006 sont pleins, aux fruits frais et intenses, et d’un remarquable équilibre.

Petit Village

La robe est soutenue avec des reflets de couleur violine à pourpres, l’olfaction est nette pure avec des parfums de mûres sauvages et de cerises écrasées, d’épices douces et des notes d’élevage, belle bouche, bien en chair, avec des tannins enrobée et veloutés, un milieu de bouche sphérique et moelleux, mais tonique, des fruits expressifs et mûrs,  une finale d’une bonne persistance, bien dessinée, équilibré aux fruits enjôleurs . Noté 16,5+

Vieux Château Certan 2006

La robe, d’une bonne profondeur, laisse apparaître, près du disque des reflets de couleur violine à sanguine, le nez est un peu marqué par l’élevage, à la seconde dégustation des saveurs pures de fruits mûrs ( cerises et mûres sauvages écrasées ) ont repris le dessus, suivies de notes de violettes, d’épices douces, et une touche de truffe noire, la bouche est construite avec une grande justesse, les tannins sont fins serrés, avec un toucher soyeux, les maturités de fruits sont plus avancés que celles du 2004, mais moins que celle du 2005, tout à fait comme je les aime, c’est plein, suave , finement charnu, bien tonifié par une acidité de bon aloi, la finale est longue, longiligne , aux fruits gourmands, d’un très bon équilibre, finement épicée, très bien dessinée. Un superbe vin. Noté 17,5

Lafleur 2006

D’une couleur plus profonde que le 2007, la robe laisse apparaitre des reflets de couleur sanguine, le nez est d’une superbe définition et d’une bonne intensité, avec des parfums floraux purs de violette et de pivoine, des fruits d’une très bonne maturité (cerises et mûres) et des notes épicées. De magnifiques tannins serrés et très fins structurent le vin, avec élégance et droiture, les sensations sont ascendantes, avec de la chair et des saveurs complexes, les maturités sont parfaites, la finale est longue, tendue par une acidité impeccable, intense, avec des flaveurs florales et fruitées pures, les tannins conservent leur velouté. Remarquable. Noté 18

Petrus 2006

L’échantillon a été prélevé juste avant la mise en bouteilles du millésime
La robe, d’une bel éclat et d’une profondeur normale, délivre des reflets de couleur rubis à pourpre, le nez est frais et d’une bonne intensité avec des arômes de fruits rouges dominants ( cerises et groseilles écrasées ), accompagné d’une note légère de violettes, le vin révèle dès l’entrée en bouche, la grande qualité de la trame tannique, fine, élégante, au toucher velouté, les fruits sont frais et gourmands, les sensations sont ascendantes, le milieu de bouche est compact, dense, mais toujours avec cette « douceur » tannique, (cette structure si particulière des Merlots sur les sols et les sous-sols argileux ), la finale est longue, fraîche, savoureuse, d’une très belle intensité, d’un dessin très pur. Noté : 17,5
Un très beau millésime à Petrus !!!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines