Magazine Cuisine

Médaillons de porc au miel et noix de cajou, parfumés au sésame grillé

Par Vibi

Médaillons de porc au miel et noix de cajou, parfumés au sésame grillé
Médaillons de porc au miel et noix de cajou, parfumés au sésame grillé Médaillons de porc au miel et noix de cajou, parfumés au sésame grillé
Médaillons de porc au miel et noix de cajou, parfumés au sésame grillé Médaillons de porc au miel et noix de cajou, parfumés au sésame grillé
COMMENT L'ABEILLE OBTINT SON DARD
Une légende Cherokee...

Il a très longtemps, alors que les humains étaient plus purs et pouvaient parler aux animaux, le Créateur vint les visiter. Les humains lui demandèrent de créer un aliment sucré pour adoucir leur palais. Le Créateur leur envoya l’abeille, une abeille sans défense. Celle-ci trouva un arbre parfait pour construire sa ruche, pour y vivre, produire son miel, se multiplier et nourrir ses petits. Bientôt, les humains vinrent lui rendre visite en réclamant cet aliment sucré qui leur avait été promis. L’abeille leur offrit gracieusement à chacun, un contenant rempli de miel. Ils adorèrent cet aliment, le consommèrent rapidement et retournèrent en réclamer à l’abeille. Mais celle-ci leur répondit qu’elle n’en avait plus pour le moment, qu’il faudrait attendre un certain temps. Les humains mécontents retournèrent voir le Créateur en lui disant que l’abeille envoyée ne donnait pas assez le miel. Ils en voulaient plus, bien plus! Le Créateur les écouta et leur envoya les fleurs. Les fleurs se répandirent une peu partout sur la Terre ainsi, les abeilles purent butiner à volonté et produire plus de miel. Les fleurs se multiplièrent en bleu, rouge, orangé, violet et jaune grâce aux abeilles plus nombreuses, qui aidèrent à leur pollinisation. Les humains voyant que la ruche devenait de plus en plus grosse, retournèrent voir ses propriétaires pour réclamer le miel tant attendu. Les abeilles leur offrirent tout ce qu’il était possible de leur céder, sans contrevenir à la survie de leurs petits. Mais à nouveau, les humains consommèrent le miel rapidement et vinrent en redemander aux abeilles. Celles-ci leur répondirent qu’il n’y avait plus de miel, qu’il faudrait attendre un certain temps. Les humains contrariés, demandèrent aux fleurs de se multiplier plus rapidement, mais les fleurs leur répondirent qu’elles étaient déjà très nombreuses sur la Terre et qu’il faudrait attendre le printemps pour que germent de nouveaux plants. Les humains toujours mécontents, retournèrent à la ruche et la détruisirent, tuant presque toutes les abeilles qui s’y trouvaient. Les survivantes très fâchées, demandèrent au Créateur de leur venir en aide. Le Créateur, lui aussi bien embêté par l’attitude des humains, demanda aux plus belles fleurs de se couvrir d’épines pour que les abeilles s’en nourrissent. Les abeilles s’exécutèrent et mangèrent les épines des plus belles fleurs, comme leur avait suggéré le Créateur. Peu après, les humains toujours en quête de miel, se rendirent à la ruche. Mais au pied de l’arbre qui l’abritait, un bosquet de fleurs épineuses les écorcha et leur déchira la peau. Quelques humains réussirent tout de même surmonter l’épreuve et arrivés à la ruche, couverts de plaies et d’écorchures, ils menacèrent les abeilles de détruire à nouveau leur ruche, si elles ne leur cédaient pas leur miel. Mais les abeilles très irritées face à la menace, firent entendre un bruyant murmure du fond de la ruche d’où elles sortirent sauvagement, quelques secondes plus tard. Avec leurs nouveaux dards légués par les fleurs épineuses, elles piquèrent les humains jusqu’à ce qu’ils soient couverts de boursouflures et déguerpissent. Écorchés, boursouflés et bien honteux, les humains promirent dorénavant, de respecter les abeilles et les fleurs, et de ne jamais demander plus de miel que les abeilles ne puissent fournir.
Marinade
  • 2 cuillerées à table miel
  • 2 gousses d’ail pressées
  • 1 cuillerée à table gingembre frais râpé
  • 3 cuillerées à table huile de sésame grillé
  • ½ cuillerée à thé flocons de piment fort
  • 1 cuillerée à table sauce soya
  • 1 cuillerée à thé jus de lime
Filet et sauce
  • 1 filet de porc (environ 1.5lb)
  • 2 cuillerées à table miel
  • 3 cuillerées à table noix de cajou salées hachées
  • ¾ tasse bouillon de poulet (maison ou du commerce)
  • 1 cuillerée à thé fécule de maïs
  • 1 cuillerée à table d’eau
  • Noix de cajou salées entières (pour le service)
Pour la marinade
Dans un grand sac de congélation, verser tous les ingrédients de la marinade.
Ajouter le filet de porc, masser le sac de façon à bien enrober le filet de la marinade et mettre au frigo pendant au moins 6H, ou encore mieux toute une nuit.
Pour la cuisson et la sauce
Retirer le filet de la marinade, l’égoutter quelque peu.
Dans un poêlon, faire dorer le filet sur tous les côtés, sur un feu vif.
Retirer le poêlon du feu et transférer le filet dans un plat allant au four.
Badigeonner le filet de miel et le couvrir de noix de cajou haché.
Faire cuire au four sur la grille du centre, à 350° pendant 15 à 20 minutes.
Pendant ce temps, remettre le poêlon utilisé pour le filet sur un feu modéré et le déglacer avec le reste de la marinade et le bouillon de poulet.
Laisser réduire 5 minutes, puis ajouter la fécule de maïs diluée dans l’eau en remuant jusqu’à l’obtention d’une sauce onctueuse.
Trancher le filet en médaillons, l’arroser de sauce et le parsemer de noix de cajou entières.
Source: Isabelle - Les gourmandises d'Isa - déclinaison

IMPRIMER CETTE RECETTE (sans photo)
Image Hosted by ImageShack.us

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vibi 521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines