Magazine Cuisine

Le Point note le Champagne 3 (Ch. Heidsieck, Lanson, laurent-Perrier, Mailly)

Par Marie Servagnat
On poursuit ce feuilletage du dossier Champagne du Point avec aujourd'hui encore quelques grandes et belles Maisons.
Charles Heidsieck
16/20 - Brut Réserve Charles Heidsieck. Beau travail d'assemblage pour réaliser ce vin aux senteurs d'agrumes et de fruits confits, de brioche chaude, rond, savoureux et élégant en bouche. Prix conseillé : 28 euros (25,90 euros sur le site).
Lanson
17/20 - Noble Cuvée 1998 Lanson. 30 % pinot noir, 70 % de chardonnay de la côte des Blancs. Joli nez qui évoque le blé chaud, la moisson, puis la minéralité et la craie, cela traduit une dominante des grands blancs. Bouche vive, tendue, très élégante. On entre très vite dans le vif du sujet, sans préalable, le vin est droit, direct, très fin. Prix conseillé 85 euros (79 euros sur le site).
14,5/20 - Black Label Lanson. Une base 2003- « J'ai mis aussi tous les 2001 dans la marmite pour rééquilibrer », dit Jean-Paul Gandon, le chef de cave, qui craignait la lourdeur des vins du millésime de la canicule. 55 % pinot noir, 25 % chardonnay, 20 % pinot meunier. Nez très pinot, sérieux, on devine une forte participation des crus nord de la Montagne de Reims (Verzenay) qui, en année de grande chaleur, apporte de la fraîcheur. Bouche puissante, vineuse, saveurs de poire, note sous-bois, finale un peu sèche. Prix conseillé : 26,20 euros (25 euros sur le site).
Laurent-Perrier
17,5/20 - Grand Siècle Laurent-Perrier. Une cuvée de prestige qui n'est jamais millésimée. Ou presque, car avec l'année 1990, la maison Laurent-Perrier avait fait une mémorable exception. On peut regretter qu'elle ne renouvelle pas de temps à autre l'opération. Ainsi, le Grand Siècle proposé constitue un assemblage de trois années : 1997, 1996 et 1995. On aurait bien aimé déguster un Grand Siècle 1996 pour voir si ce millésime formidable pouvait rivaliser avec 1990... A quoi serviraient les tabous si de temps à autre on ne les brisait pas ? Frais, citronné, miel d'acacia, floral mais avec des notes de cire, bouche dense, pleine, belle amertume qui donne de la fraîcheur, agrumes, frais, net. L'élégance. Prix conseillé 103 euros (65 euros sur le site).
15/20 - Brut 1999 Laurent-Perrier. Doré soutenu, nez miel, bouche gourmande, un peu rustique, vineux, puissant, jeune, mais pas tout à fait abouti. Prix conseillé 40 euros (34 euros sur le site).
Mailly Champagne
Coopérative considérée aujourd'hui parmi les plus qualitatives des marques champenoises, elle règne sur le grand cru Mailly, au nord de la Montagne de Reims, planté en majorité de pinot noir mais aussi pour une part non négligeable de chardonnay. Les vins y sont vineux mais assez tendus, toujours avec de la fraîcheur, sans la puissance des coteaux du sud de la Montagne (Bouzy, Ambonnay).
17/20 - Les Echansons 1998 Mailly Champagne. Nez légèrement épicé, poivre blanc, minéral, bouche noisette, amande, vineuse, épicée, bien structurée, long ; bon champagne crémeux et vineux. Prix conseillé 70 euros (49,90 euros sur le site pour le millésime 1997).
17/20 - L'Intemporelle 2002 Mailly Champagne. 60 % pinot noir, 40 % chardonnay. Un vin d'automne, aux senteurs de miel et de sous-bois, poire, bouche confite mais fraîche, fin, élégant, crémeux, très long. Prix conseillé 45 euros (38 euros sur le site).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marie Servagnat 62 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines