Magazine Côté Femmes

Epopée gourmande en Russie n° 2 : le saumon

Par Céline

Du poisson, j'en ai mangé tous les jours ou presque. En Russie, il est bon marché et dans les restaurant tout autant. On trouve sur toutes les cartes des plats avec du sandre, de l'esturgeon et bien évidemment du saumon. Fumé, je l'ai apprécié bien plus qu'ici en France : il est fondant, peu salé et a un goût assez inimitable. Bien évidemment comme dans tous les plats servis, il est accompagné de crème et d'aneth. La crème est omniprésente dans tous les plats russes, à croire qu'ils sont normands ;-) !

Grillé, je l'ai adoré aussi. Il était accompagné de noix de cajou et d'une sauce au safran lorsque j'étais à Iaroslavl. Iaroslavl, c'est dans la campagne moscovite. J'ai donc pris le train et mis 4h00 pour faire les 280 km qui séparent Iaroslavl de Moscou. Le rythme nonchalant du train - qui pourtant est un express - permet de se laisser bercer par le paysage : des forêts à perte de vue, quelques maisons deci-delà et surtout une neige immaculée où même les renards et les oiseaux n'ont pas posé une patte.

Arrivée à la gare de Iaroslavl, un taxi m'a emmenée dans un hôtel où je n'aurais même pas imaginé dormir dans ma vie... Un ancien bateau vapeur sur la Volga prise par la glace. J'étais en haut de l'escalier et voici ce que j'ai vu...

Malgré la taille, il n'y a qu'une vingtaine de chambres à l'étage, le reste étant le restaurant, la réception et le bar. Après avoir repris mes esprits, une balade s'imposait. Le nez me piquait de froid mais pour rien au monde je ne voulais louper les derniers rayons de soleil sur ces paysages sortis de nulle part.

Les enfants russes quant à eux, étaient réchauffés et n'ont pas cessé de dévaler dans leurs sacs plastiques la pente enneigée de leur terrain de foot.
A Iaroslavl, il y a également un kremlin (comme dans chaque ville puisque kremlin veut dire "ville fortifiée"). Il est malheureusement en très mauvais état, je me suis donc du coup plutôt arrêtée sur les belles églises qui se sont présentées sur mon chemin.

Après cette balade, je vous emmènerai à Roscov dans le prochain billet avant de rentrer sur Moscou. Il ne faudra pas oublier de vous équiper chaudement car là-bas les températures sont négatives et je ne voudrais pas que vous preniez froid en regardant ces belles datchas. Pour vous faire patienter, je vous prépare un filet de saumon grillé au caviar rouge.
Saumon grillé au caviar rouge
Pour 4 personnes
4 pavés de saumon
1 petit pot de caviar rouge (oeufs de saumon)
20 cl de crème fleurette
2 cuillères à soupe d'huile d'arachide
un peu d'aneth
quelques tiges de ciboulette
sel, poivre du moulin
6 pommes de terre cuites à la vapeur
Préparation et cuisson.
Faire griller sur les deux faces, avec l'huile d'arachide, les pavés de saumon préalablement salés et poivrés dans une sauteuse. Les réserver au chaud lorsqu'ils sont cuits. Enlever le gras qui reste dans la sauteuse et y verser la crème, ajouter délicatement la moitié des oeufs de saumon, vérifier l'assaisonnement. Émincer finement l'aneth et la ciboulette.
Service.
Déposer un pavé de saumon dans chaque assiette, verser dessus la crème chaude. Parsemer des oeufs de saumon restant, d'aneth et de ciboulette. Servir avec quelques pommes de terre détaillées en rondelles.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Céline 24757 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte