Magazine Cuisine

Chez Massimo (Liège Tilleur)

Par Fredcolantonio

Le quai du Halage à Tilleur (Saint-Nicolas) évoque plutôt des décors grisâtres et industriels, où la fumée des usines côtoie celle des moteurs : de nombreux véhicules empruntent ce tronçon qui mène au réseau autoroutier, à Seraing, Jemeppe ou encore à la route qui mène à la ville de Huy.

Parmi les façades rangées le long du quai, l’une d’elles ressort quelque peu, quelques dizaines après la rutilante vitrine du magasin Crespin : celle du restaurant italien Chez Massimo. Nous nous réjouissions de visiter cet établissement, dont le nom est bien connu des amateurs de gastronomie. La découverte allait-elle être à la hauteur de la réputation de l’endroit ?

Le cadre de l’établissement est sobre et chic. Plusieurs grandes tables rondes, quelques tables plus menues, le tout dans un écrin parallélépipédique tout en longueur. L’endroit nous semble chaleureux et intimiste malgré sa grandeur. Accueillant.

La carte est inexistante, en soirée du moins ! Massimo fonctionne sur base de thèmes (le restaurant parle de ses « rendez-vous ») qui changent tous les mois : festival de pâtes (printemps et automne),  menu homard, ou encore truffe.

Nous étions en période automnale et avons pu faire la découverte du festival de pâtes. Vous êtes évidemment invité à signaler un aliment déplaisant pour vos papilles ou auquel vous êtes allergique.

En apéritif, un Prosecco avec liqueur de violette nous est proposé. Frais, très légèrement liquoreux, il est léger et très savoureux. La mise en bouche (pour laquelle nous n’avons pas de photos, 1000 excuses) se compose d’un velouté de melon avec divers calamars frits (original et très agréable) ; fondue au parmesan (très très bon) ; risotto gorgonzola poires (très appétissant même si les poires sont un peu surprenantes) ; focaccia avec chaire à saucisse et cote de blette (le moins intéressant du lot, le goût manquant quelque peu de relief).

En 1ère assiette, nous sont servis les legilli accompagnés de spaghetti de calamars et asperges de la mer : exquis, savoureux et très équilibré (une saveur n’écrase pas l’autre). Le mélange de textures est intéressant et franchement, nous apprécions ce plat !

En 2ème assiette, nous découvrons des cannelloni aux pommes de terre et foie gras, parfumé au jus de Truffe blanche, julienne d’échalotes et velouté d’échalotes : excellemment bon, ce plat combine finesse et matière. Soulignons la possibilité de profiter d’une saveur agréable : on est loin de l’assiette immense avec 2 bouchées microscopiques !

Viennent ensuite les raviole de lièvre au topinambour, glacé jus de potimarron, carpaccio de potiron : l’assemblage est intéressant, même si le lièvre, un peu fort, nivelle les saveurs et ne permet pas, selon nous, aux autres composants de donner leur pleine expression.

Pour terminer, les raviole de veau au beurre de sauge viennent en alternative à un plat composé de champignons (les lecteurs réguliers connaissent notre aversion pour ce met). Ce plat est le plus passe-partout de l’ensemble. Il ne laisse pas, contrairement aux 3 assiettes précédentes, un souvenir impérissable.

En dessert, une jolie pyramide de panacotta à la vanille, figue confite, et glace aux noix vient clore ce festival. Et en beauté ! Tant la panacotta que la figue confite et la glace sont un vrai régal ! Fin, hautement savoureux, c’est un franc délice.

Le service est professionnel, sérieux tout en restant convivial (notamment pour servir le vin, même si les passages auraient pu être plus réguliers). Les tarifs nous éloignent évidemment des restaurants italiens de type pizzeria, mais ils nous ont semblé justifié par la qualité des mets et des vins.

Au final, le repas porte bien son nom de festival ! A l’exception de l’assiette précédant le dessert, tout était délicieux et a ravi nos papilles. Le repas constitue un excellent moment. L’expérience de ce restaurant nous laisse des souvenirs gustatifs très forts et nous nous réjouissons de retourner nous y attabler !

Vous aussi, vous avez testé le festival de pâtes d’automne ? Qu’en avez-vous pensé ? Laissez-nous votre commentaire en fin de chronique !

Menu :

Festival de pâtes (pas de carte) composé de :

  • Apéritif : Prosecco avec liqueur de violette
  • Mise en bouche: Velouté de melon divers calamars frits, fondue au parmesan, risotto au gorgonzola et aux poires, focaccia avec chaire à saucisse et cote de blette
  • Legilli spaghetti de calamar et asperges de la mer
  • Cannelloni aux pommes de terre et foie gras, parfumé au jus de Truffe blanche, julienne d’échalotes + velouté d’échalotes
  • Raviole de lièvre au topinambour, glacé jus de potimarron, carpaccio de potiron
  • Raviole de veau beurre de sauge
  • Dessert : pyramide de panacotta à la vanille, figue confite, glace aux noix

Points forts :

  • Qualité de la cuisine
  • Cadre agréable
  • Site web du resto qui donne quelques recettes !

Points d’amélioration :

  • Prix

Infos :

  • Budget : 55-80 EUR/personne
  • Localisation : Liège Tilleur / Saint-Nicolas (Quai du Halage 78  – voir le plan d’accès)
  • Jour(s) de fermeture : Ouvert du mardi au vendredi inclus, midi et soir et le samedi soir. Fermé le samedi midi et le dimanche et le lundi toute la journée (sauf groupe de minimum 25 personnes).
  • Tel : 04 233 69 27
  • eMail :
  • Fax : 04 234 00 31
  • Site : www.chezmassimo.be

Cotes globales :

  • Accueil et service : 7/10
  • Cadre : 8/10
  • Qualité de la nourriture : 8.5/10
  • Rapport qualité/prix : 7.5/10
Prosecco avec liqueur de violette
Legilli spaghetti de calamar asperges de la mer
Canellonni pommes de terre foie gras Parfumé au jus de Truffe blanche

Raviole lièvre topinambour, glacé jus de potimarron, carpaccio de potiron
Raviole de veau beurre de sauge
pyramide panacotta vanille Figue confite glace aux noix



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fredcolantonio 171 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte