Magazine Cuisine

Lalande de Pomerol et Saint Emilion

Par Daniel Sériot

Nous avons dégusté, lors de nos visites au Bon Pasteur, un vin issu de l’appellation Lalande de Pomerol. Cette appellation est divisée, du point de vue géographique et géologique en deux entités distinctes situées, de par et d’autre, de la D 1089 (ex Nationale 89), avec d’un côté de village de Néac, et de l’autre celui de Lalande de Pomerol. Autour de Lalande de Pomerol, les sols sont essentiellement graveleux et même sableux vers l’ouest, alors qu’ils sont argileux à argilo siliceux sur la butte de Néac. Les profils des vins sont plus longilignes et élancés à Lalande, et plus charpentés et structurés à Néac.

Lalande de Pomerol : Bertineau Saint Vincent

Vignoble de  5,6  hectares situé sur la commune de Néac, encépagé avec 75% de Merlot, et 25% de Cabernet franc (âge moyen des vignes : 30 ans), planté sur des sols et sous-sols argilo-siliceux ; vendanges manuelles, avec un double tri avant l’éraflage,  vinification en petites cuves inox thermorégulées, élevage d’une durée de 12 à 15 mois, en fûts de chêne français d’un vin.

IMGA6137

 

La robe est profonde de couleur sanguine, le nez élégant et expressif, évoque les fruits noirs mûrs, les épices douces, le moka, agrémentés de légères notes florales et réglissées. L’attaque est veloutée, des tannins mûrs et bien tramés donnent de la consistance au vin dans un milieu de bouche dense, assez sphérique et fruité. La finale est persistante, fraîche, avec des tannins un peu plus fermes dans leur maintien soulignée par des fruits gourmands, épicés et réglissés. Un vin un peu mâché par une mise récente, mais doté d’un bon avenir. Note potentielle 15,5-16

Saint Emilion : Rolland Maillet 2009

IMGA6145

 

Vignoble de 3,3  hectares dans la zone des » Corbin » encépagé avec 75% de Merlot, 25% de Cabernet franc ( âge moyen des vignes : 30 ans) sur sols et sous-sols argilo-siliceux, et gravelo-siliceux, vendanges manuelles, avec double tri avant l’éraflage, vinification en petites cuves inox thermorégulées, élevage de 12 à 15 mois en barriques de chêne français d’un vin

La robe est très soutenue de couleur sanguine à pourpre. L’olfaction est pure et intense, avec des arômes de violettes, de mûres, de cerises noires, de boite à épices, de léger moka. La bouche est très veloutée à soyeuse, les tannins sont fins et mûrs, habillés par une chair au toucher sensuel, le centre est plein et rond, rehaussé de fruits expressifs. La finale est très persistante, bien équilibrée, élégante, voluptueuse, savoureuse (fruits, épices, fine réglisse). Noté 16,5


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines