Magazine Culture

Iggy Pop

Publié le 08 janvier 2014 par Hunterjones
Iggy Pop Lou Reed, Brian Eno, Mott The Hoople, Marc Bolan, John Lennon, Rick Wakeman, Robert Fripp, Adrian Belew, Stevie Ray Vaughan, Nile Rodgers, Tina Turner, The Rolling Stones, Peter Frampton,
Lester Bowie, Trent Reznor, Sonic Youth, Luther Vandross, Pete Townshend, Pet Shop Boys, Bing Crosby, Queen, Pat Metheny, David Lynch, Christopher Nolan, Nagisa Oshima, Ang Lee, Moby, Air, Arcade Fire, Dave Grohl et combien d'autres ont tous déjà collaboré ou ont fait appel aux services de David Bowie à un moment de leur carrière.
Tous ces artistes l'ont aidé à devenir ce qu'il est, et vice-versa. Un de ceux-ci, pour qui Bowie fût indispensable et vice-versa, est James Newell Ostenberg Jr., mieux connu publiquement sous le nom d'Iggy Pop.
Iggy Pop James est né au Michigan en 1947 et a été élevé dans un parc à roulotte. Good'ol american boy, le père de James est instructeur de baseball et le jeune James apprend le blues de Chicago, d'abord à la batterie. L'un des bands avec lequel il se produit se nomme The Iguanas. Il adopte alors le nom d'artiste d'Iggy.
Impressionné par le passage des Doors à l'Université du Michigan en 1967 et par la présence sur scène de Jim Morrison, Iggy a un moment d'épiphanie. Il monte son band avec les frères Asheton à la guitare et à la batterie et Dave Alexander à la basse. Sur scène, Iggy se dénude, se tire dans la foule, s'auto-mutile en se roulant dans du verre brisé et vomit sur scène. Il pousse l'attitude punk jusque dans ses derniers retranchements. Les Stooges sont nés.
Iggy Pop
John Cale produit le premier effort studio des Stooges et Iggy est appelé Iggy Stooge sur la pochette (ce qui l'enrage). Le second album sort moins d'un an plus tard mais vend très peu. Iggy plonge tête première dans l'héroïne et le groupe se sépare.
Iggy Pop Pop rencontre David Bowie au Max's Kansas City de New York en 1971 et Bowie lui propose de faire un album avec James Williamson à la guitare. On réunit les Stooges pour compléter le band. Toutefois Dave Alexander ne vaut plus rien à la basse parce que trop soumis à son alcoolisme. Pour faire de la place à Williamson à la guitare, Ron Asheton passe de la guitare à la basse (sans joie aucune), Scott Asheton reste à la batterie et Iggy chante sur l'album produit par Pop et Bowie, Raw Power fin 1972. Toutefois les problèmes de consommation d'héroïne de Pop sont lourds et lors d'un spectacle de 1974 à Détroit, le band est impliqué dans une bagarre générale avec des motards dans le public.
Iggy Pop L'album, plutôt le bootleg, Metallic K.O. sera lancé en 1976. Cette année-là, Pop entre dans un institut psychiâtrique et Bowie est l'un de ses rares visiteurs. Ce dernier amènera Pop en tournée pour la promotion de Station to Station pour lui changer les idées. Pop avait de toute façon participé à la création et à l'enregistrement de TVC15. Bowie est lui-même sous le contrôle infernal de l'héroïne. Afin qu'Iggy et Bowie se débarrassent de cette mauvaise habitude, ils choisissent de se prendre un appartement à Berlin où ils composent ensemble The Idiot et deux albums pour Bowie. En tournée pour The Idiot en 1978, Bowie se cachera sur scène au piano pour Pop.
Iggy Pop
Toujours en 1978, Williamson et Pop font appel à deux autres frères, les frères Sales, à la batterie et à la basse, Bowie reste producteur mais sa signature est moins audible cette fois, pour la sortie de Lust For Life, album à la pochette la plus laide de l'histoire des albums de la stratosphère terrestre cette année-là. Pop lance un autre album presqu'aussitôt et un autre en 1979 mais cette fois avec Williamson à la production. En Australie, Pop se fait un nom grâce à un passage télé mémorable.
Iggy Pop Pop lance un autre album qui marque la fin de sa collaboration avec Williamson qui lui, voulait faire du Phil Spector. Bowie et Simple Minds participent à un morceau. Cet album ainsi que le suivant sont des catastrophes commerciales. Sa maison de disque le laisse tomber, Iggy ne lâche pas ses habitudes de consommateur de drogues.
Iggy Pop En 1982, il signe un autre album qui sera un autre échec. Bowie le sauve en réenregistrant un morceau de 1977 qui fera sensation. Pop, co-créateur du morceau touche des royautés qui le feront vivre. Bowie, ravi de voir qu'il peut aider son ami, répète l'expérience dès l'année suivante pour son album Tonight et enregistre quatre autres morceaux co-écrit par Pop. Ceci lui donne suffisament d'argent pour prendre trois ans de congé, vaincre sa dépendance à la drogue et suivre une formation d'acteur.
Il collabore à la chanson thème du film culte Repo Man avec Steve Jones des Sex Pistols en plus de concocter un morceau instrumental. Avec Jones il fabrique de la musique qu'il présente à un autre Jones (Bowie) qui est suffisament impressionné pour co-produire un nouvel album pour Pop.
Iggy Pop
Ce sera un rare flirt avec le succès commercial. En Australie entre autre où il vendra souvent mieux qu'ailleurs.
Il participe à un dessin animé télé en 1985.
En 1987, il travaille avec Ryuichi Sakamoto et lance un autre album plus près du son des Stooges qui vend très mal et qui fait en sorte que sa maison de disque le lâche à nouveau. Il signe quelques compositions pour des films puis début 1990, un nouvel album qui flirte encore avec le succès commercial grâce à la production de Don Was, la participation de membres de Gun's & Roses et il obtient son plus gros hit commercial avec la collaboration de Kate Pierson des B-52's.
Iggy Pop
Les années 90 sont des années de projets multiples où il cultive sa légende de fouteur de trouble, de parrain du punk, de lézard nudiste. Il participe au controversé opéra The Manson Family dans le rôle de l'avocat Vincent Bugliosi, participe à des émissions pour enfants, chante pour des films d'horreurs ou pour Kusturica, collabore avec White Zombie, les Rita Mitsouko et joue un extra-terrestre dans Star Trek. Il lance aussi trois autres albums qui ont plus ou moins d'échos.
C'est le film Trainspotting, son succès et l'utilisation de sa musique en 1996 qui le remet au goût du jour.
Iggy Pop
En 2003, il réunit les Stooges, Sum 41, Green Day, Peaches, The Trolls et les frères Asheton pour un nouvel effort studio. Il reforme les Stooges avec les frères Asheton et fait la première partie de Madonna en tournée en Irlande.
Le chien est presque raffiné en français.
Iggy Pop En janvier 2009, le tout premier guitariste des Stooges Ron Asheton, décède des suites d'une crise cardiaque. Il avait 60 ans. James Williamson revient à la guitare avec les Stooges 29 ans après sa séparation de Pop.
Pop et partout ici et là. Il est surtout une icône du punk trash d'Amérique.
Merci la vie pour Iggy.
(& bonne fête aujourd'hui Bowie, wanker!)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines