Magazine Cuisine

Jury au concours Bettane Desseauve prix plaisir de la sélection Monoprix

Par Matlebat
Bonjour à tous,
Il y a quelques temps, je reçois un mail me proposant de participer à la sélection prix plaisir réalisée par Bettane Desseauve pour la sélection des vins Monoprix (si j'ai bien compris).
Un rapide coup d'œil à mon agenda chargé et oui ça colle, alors OK c'est parti, j'aime bien l'idée de participer à mettre en avant des vins dans ces rayons qui n'en finissent plus.
Par ailleurs, confronter ma vision des bons vins avec d'autres amateurs que je ne connais pas m'intéresse aussi. RDV au Chemin des Vignes à Issy les Moulineaux dans les crayères pour une dégustation de Bordeaux entre 5 et 10 €, des vins que je ne bois pas souvent.
Je suis à une table de 3 avec une des rares jeunes femmes présentent pour cette dégustation. Valérie, amatrice assurée que je classerai dans la catégorie des épicuriennes et Christophe, un homme très sympathique, habitué de ce jury (il est le président de table) et très connaisseur. En effet, il est membre du club de dégustation de corbeil, je crois, et participe au championnat de France de dégustation, il connait très bien l'univers du vin et d'ailleurs nous aurons des échanges très intéressants tout au long de la dégustation. Il a, par contre, une mission par forcément facile, mettre notre tablée d'accord sur la note à donner au vin.
La note se donne entre 1 et 5 et doit valoriser les vins à boire maintenant, pas dans 10 ans !
Je ne vais pas commenter les 14 Bordeaux à majorité merlot que nous avons dégusté, globalement assez identique, plutôt pas mauvais, assez stéréotypé avec des boisés plus ou moins marqués et surtout plutôt peu élégant, assez vulgaire, des maturités de limite à bonne. En relisant mes notes, c'est cette maturité qui a globalement fait la différence (les élevages se ressemblent, c'est souvent le manque de maturité qui entraine des déséquilibres). Par contre, voici les 5 bouteilles qui m'ont plu et que je trouve très intéressante en terme de rapport Q/P.
Le vin qui a fait l'unanimité à notre table, note 5, le seul d'ailleurs à 5 et que je trouve très intéressant en rapport Q/P. Retenez le si vous passez chez Monoprix :
Bordeaux, Merlot du château Sainte Barbe 2012 (ou 2011) : un nez de cassis mûr avec un beau boisé toasté classe, c'est gourmand, une bouche de fruit noir mûr, pointe de fruit rouge compoté, un bois classe toasté, tanins soyeux amples mais bien soutenus par la matière, finale bien équilibrée, gourmande et de belle persistance sur les aromes du nez. très joli vin. TB 87 (15). Un vin dans un  style "international" très bien fait, gourmand, du plaisir, on a envie de se resservir. Nous l'avons proposé pour une médaille et en allant sur le site, j'ai vu qu'il était déjà bardé de récompense ;-)
Pour moi, car il y a débat à table, j'ai bien aimé EXCELLENCE, Blaye-Côtes de Bordeaux rouge 2010 des Vignerons de Tutiac : un nez de fruit mûr, gourmand, à nouveau joli boisé fumé mais aussi de la fraicheur, avec une pointe florale, un nez plus profond mais surtout une bouche tonique fraiche, belle matière soyeuse à juste maturité qui encdre cette fraicheur qui donne beaucoup d'énergie à cette bouche assez dense mais du coup qui garde de la précision, la finale est longue, porté par la fraicheur mais bien bien enrobée d'une empreinte tanique soyeuse, offrant une belle persistance de fruit mûr, de bois fumé classe, note florale. Je lui ai mis 4,5. Mon voisin 2,5 car il trouve que cela manque de maturité, je ne suis pas d'accord et à la découverte des bouteilles voyant qu'il s'agit d'un 2010, le seul je crois, je ne suis donc pas surpris. Dernier vin servi, qui arrive après des 2011 et 2012, c'est sûr, l'acidité du millésime tranche par rapport aux autres. J'ai beaucoup défendu ce vin auquel la table a finalement attribué 3,5 je crois. Je persiste à penser que la maturité est bien là !
Ensuite 2 vins que la table a également bien apprécié, assez semblable dans leur style, et de la même appellation Blaye-Cote de Bordeaux, que sont : le Château Terre Blanque 2012, belle bouche velouté, très beau travail des tanins, et belle structure plus charpentée (cabernet sauvignon ?), note 4 et Château Haut Grelot cuvée Méthez 2012, avec un nez séduisant de fruit mûr, bouche ample, tanins soyeux, finale persistance honnête fruit mur, note 4.
Enfin, le dernier, c'est un vin dans un style différent que je souhaite aussi défendre. Château Puynard. Un bordeaux dans un esprit plus fin et délicat, cherchant le fruit plus que le bois. Je ne serai pas étonné que l'extraction soit faite dans un type "à froid", ce qui donne un nez pétant de fruit rouge et noir, marqué de belle notes florales, c'est aérien et fin avec un fond léger fumé. La bouche est charnue, tanins fins et soyeux, précis, pas d'une grande densité, mais très délicat, finale tendue, fine, précise, persistance honnête de fruit rouge, belles notes florales. Note 3,5 et cette fois nous partageons avec mon voisin la même vision du vin, mais aussi de son mode de vinification. c'est notre voisine qui n'aime pas du tout, après d'âpre discussion la table lui donnera 3 !
Sinon ma répartition de note : 4 vins < 3 ; 3 vins à 3 ; 3 vins 3,5 ; 2 vins à 4 ; 1 vin 4,5, 1 vin à 5
En tout cas, un exercice très intéressant ! Merci à Messieurs Bettane et Desseauve.
Amicalement, Matthieu

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Matlebat 887 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines