Magazine Cuisine

Visite dégustation au domaine Josmeyer à Wintzenheim ( Alsace) : fin

Par Daniel Sériot

Nous avons eu l’opportunité de venir au domaine, cinq jours après le passage d’un journaliste canadien qui a bénéficié d’une large et belle dégustation. Les bouteilles, juste entamées ont été conservées au frais, dans les meilleures conditions, et nous avons pu profiter d’une dégustation dans des conditions optimales.

P1000122

Les vins faiblement dotés de sucres résiduels se goûtent secs dans leur très grande majorité. Si les Riesling étaient conformes à notre attente dans ce type d’équilibre, il convient de noter la faiblesse en sucres résiduels des Pinot gris par rapport à ce qui se pratique dans des propriétés pourtant renommées. Au domaine Josmeyer, ils ont un éclat, un équilibre  remarquable, avec des finales salines qui participent à cette harmonie générale. Il en est de même pour une grande majorité de Gewurztraminer. Les Grand Crus sont brillants dans les trois cépages, dans les millésimes qui ne sont pas dénués de fraîcheur. Ils signent parfaitement leur terroir (plus solaires, plus mûrs, et très droits, et allongés pour les vins issus du Brand ; plus veloutés, ronds, charnus, et amples en milieu de bouche, pour ceux provenant du Hengst). Les millésimes solaires, goûtés en d’autres lieux qu’au domaine, sont moins à mon goût, mais ce n’est pas spécifique à l’Alsace.

Les fermentations malo-lactiques ne sont pas recherchées, cependant si elles se déclenchent, elles sont faites. Pour conserver un équilibre satisfaisant, le domaine assemble ces lots, avec d’autres qui n’ont pas fait leur fermentation malo-lactique. Ainsi des lots provenant de Grands Crus peuvent compléter des jus issus de terroirs moins prestigieux

Pinot gris : Le Fromenteau 2010

Sucres résiduels : 6g/l

La robe offre une teinte jaune or, Le nez ouvert et avenant évoque les fruits jaunes, de légers agrumes, avec des notes florales et de champignons nobles (morilles). La bouche est fraîche, tonique, plus ronde dans son centre rehaussé de fruits exotiques. La finale est fraîche, bien dessinée, droite, fruitée et le vin se goûte plutôt sec. Noté 15

Pinot Gris : Fondation 2010 ( vieilles vignes)

Sucres résiduels : 12g/l

La robe est légèrement dorée, Le bouquet est bien ouvert, avec des arômes de fruits exotiques (oranges, fruits de la passion, avec des notes d’épices douces). L’attaque est très veloutée, assez grasse, avec une richesse qui donne de l’ampleur et de la sphéricité dans un milieu de bouche charnu et très fruité, tenu par une acidité gustative de bon aloi qui évite toute lourdeur et allonge et équilibre la finale, d’une bonne fraîcheur, soutenue, très fruitée et légèrement épicée. Noté 15,5

Pinot Gris : Brand 2010

Sucres résiduels : 7,5 g/l

La robe de couleur or soutenue est brillante, l’olfaction est expressive avec des arômes d’oranges mûres, de fruits de la passion, d’épices orientales, et des notes fumées et des prémisses de truffe blanche. La bouche est pure, allongée, élégante, dense, charnue, riche (sans opulence) agrémentée de fruits séduisants. La finale est longue, harmonieuse, étirée, avec la rémanence des saveurs décelées à l’olfaction, très saline et salivante. Noté 17

P1000118

Pinot Gris Brand 2008

Sucres résiduels : 12 g/l

La robe brillante est légèrement dorée : le bouquet est séduisant et intense, avec des arômes de fruits exotiques, de bonbons des Vosges (miel), des notes florales, de fruits secs, et des notes de truffe blanche. La bouche est très veloutée, très charnue, pure, précise, assez ronde, dense et ample dans un centre savoureux. La longue finale appuyée, d’une grande douceur tactile est portée par une belle et nette fraîcheur, qui harmonise la richesse du vin et met en exergue les saveurs complexes décelées à l’olfaction, elle est ponctuée par une nette salinité. Noté 17,5

Pinot Gris Hengst  2005

Sucres résiduels : 17g/l

La robe de teinte or soutenue est brillante. Le nez, intense et séduisant, évoque le citron et l’orange (pulpe et peau), les raisins secs, la camomille, avec une pointe de caramel au beurre salé. La bouche est très riche, concentrée, d’une remarquable pureté de jus au toucher moelleux, et très aromatique. La très longue finale, puissante, bien en chair, précise, complexe dans son expression aromatique, saline, est magistralement équilibrée et harmonisée par une impeccable acidité gustative mûre qui donne une sensation d’un vin quasiment sec. Noté 18

Gewurztraminer : Les Folastries 2011

P1000119

Sucres résiduels : 8g/l

La robe de teinte or est assez soutenue, l’olfaction est expressive, avec des arômes floraux (roses dominantes), de baies de Setchouan, de litchis, et une pointe de curry. L’attaque est franche, fraîche, le vin prend de l’ampleur et de la chair dans un centre bien constitué, fruité et floral. La finale, d’une bonne allonge est fraîche, bien soutenue par les saveurs décelées à l’olfaction et ponctuée de notes salines. Noté 15,5

Gewurztraminer : Les Archenets 2008

P1000121

Sucres résiduels : 37g/l

La robe est de couleur or à légèrement dorée. Le nez s’exprime à l’aération avec des arômes de Kumquat, d’épices orientales, avec des notes de roses, et de très léger caramel au beurre salé. La bouche est riche, élégante, raffinée, assez sphérique et pleine dans un milieu de bouche aux saveurs d’une bonne expression. La finale allongée, assez pulpeuse conserve une fraîcheur satisfaisante, elle est soulignée par des saveurs d’oranges qui s’ajoutent à celles révélées à l’olfaction. Noté 15,5. Un vin qui évoque plutôt une vendange tardive.

Riesling Brand : Vendanges Tardives 1997

Sucres résiduels : 39 g/l

La robe est légèrement dorée. Le bouquet est intense et complexe avec des arômes de citron et d’oranges confits, d’épices douces, de mirabelles chaudes, et de truffe blanche, avec des notes fumées. La bouche est élégante, d’une richesse tempérée, dotée d’une chair délicatement moelleuse, harmonieuse, avec en arrière plan dès l’attaque une acidité gustative de bon aloi, qui donne de l’élan au vin, à la liqueur fine et pure, rehaussée des délicieux fruits épicées. La finale est longue, élancée, exquise, fraîche, complexe et saline. Note plaisir 17,5

P1000117


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines