Magazine Cuisine

Bordeaux Supérieur : L' Isle Fort 2011 et Fronsac : Haut-Carles 2008

Par Daniel Sériot

Nous avons ouvert une bouteille de Haut Carles 2008, propriété bien connue de l’appellation Fronsac (située à Saillans)  qui a été mise en carafe et dégustée sur une durée de 48 heures. Le vin n’est pas encore en place, avec une finale un peu austère et renfrognée, ponctuée par des amers un peu trop marqués à mon goût, dus à un élevage pas encore fondu. Le vin a néanmoins le potentiel en termes de richesse et de vinosité pour digérer cet élevage. Il faudra attendre 2018 dans une bonne cave pour l’apprécier à sa juste valeur.

P1010023

Nous avons goûté à Terres Millésimes le Bordeaux Supérieur l’Isle Fort 2010 qui nous a  fait une excellente impression. Cette propriété d’une superficie de 7,5 hectares située à Lignan de Bordeaux a été achetée par Sylvie Douce et François Jeantet en 2000. Ils ont restructuré, replanté le vignoble et rééquipé les chais. L’encépagement composé d’un tiers de Merlot, d’un tiers de Cabernet franc, et d’un tiers de Cabernet Sauvignon est parfaitement adapté à la nature des sols et sous-sol (coteaux argilo-calcaire et plateau de graves). Les vendanges sont manuelles et l’élevage est mené en barrique (un tiers neuves, un tiers « un vin », et un tiers « deux vins » ).

P1010026

Bordeaux Supérieur : L’Isle Fort 2011 (12 Euros : prix caviste)

La robe est assez profonde de couleur sanguine, le nez net et bien ouvert évoque les cerises, les mûres et le cassis, la boite à épices, avec des notes florales, et d’élevage discret. La bouche est veloutée, dans une construction allongée, bien centrée avec plénitude, délicatement charnue et très fruitée. La finale est fraîche, allongée, d’une agréable douceur tactile, d’un bon maintien, agrémentée de fruits gourmands, finement épicés, avec des notes florales. Noté 15,5, même note plaisir

Fronsac : Haut Carles 2008

P1010093

La robe est profonde, avec un liseré de couleur sanguine à violine, l’olfaction est expressive, avec des arômes de soupe fraîche de fruits noirs, d’épices variées, d’élevage de qualité assez soutenu, et des notes réglissées. L’attaque laisse entrevoir les tannins mûrs tramés serrés au grain velouté, le centre est assez puissant et sphérique, délicatement charnu et fruité. La finale richement dotée est plus tannique, d’une bonne fraîcheur, persistante (fruits, épices, note de violette) avec de légers amers dus à un élevage pas encore fondu. Note potentielle 16/16,5, note plaisir 14

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines