Magazine Cuisine

Nuxis : La genèse d'une Passion

Par Eparsa


Le restaurant nuxis propose à tous les gourmets une cuisine simple, saine, créative et abordable, soulignée de vins classiques ou audacieux.
Elle est servie le soir dans une ambiance harmonieuse propice à la détente...


Racines sardes, origines lyonnaises, Thierry Curiale naît à la cuisine, d’un grand-père boucher, d’une tante avant-gardiste bio et d’une mère « cordon » bleu qui invente ses recettes à l’instinct.

Au commencement il y a cette mère cuisinière, sa « bonne-mine-beurre », cette alchimiste, celle qui transforme sous ses yeux le blanc d’œuf en neige, la farine et l’eau en croûte d’or, celle qui vole-au-vent, celle qu’il épie dans tous ses gestes, celle qu’il imite, celle qui, sans le savoir, l’initie, émulsionne tous ses sens : il est saturé d’odeurs, de goûts, de textures, de couleurs et de frémissements. « C’est beau, c’est bon, c’est du bonheur ».

Il est au four et aux cuivres, lèche les cuillères, racle les plats, pétrit les pâtons, bat la crème, confectionne son premier repas dominical à 14 ans : courses faites au marché avec le porte monnaie de sa mère, il risque un veau-à-l’orange-flambé-au-cognac-pommes-dauphine-et-cresson. Le ton est donné : Thierry Curiale veut faire une Ecole Hôtelière, veut devenir chef. « Passe ton bac d’abord » lui oppose son père.

Thierry Curiale passe son bac mais une voix intérieure contrariée l’interroge : « et la cuisine ? ». Il entre au Conservatoire d’art dramatique de Lyon, monte à Paris, fait du théâtre, du cinéma, s’imagine en haut de l’affiche. « Et la cuisine ? ». Il n’entend pas, devient commercial, tourne rapidement en rond, reprend des études, décroche une maîtrise de Gestion à Paris-Dauphine, enchaîne sur un 3ème cycle à Sciences Po, exerce le métier de consultant pendant plusieurs années. La voix se fait plus présente : « Et la cuisine ? ».

Le hasard des missions le conduit chez France Télécom pour plus de dix ans dans des fonctions de Direction Marketing. La quarantaine approche. Thierry Curiale s’interroge, ne trouve plus de sens à sa vie. La voix excédée : « Et la cuisine ? ». Les doutes, les interrogations puis l’évidence : sa voie, la cuisine, s’impose enfin.

Congé de formation : Thierry Curiale entre à l’École Supérieure de Cuisine Française Ferrandi, fait un stage chez Pierre Hermé, obtient son CAP de cuisine, cherche un lieu pour réaliser sa passion d’enfant, rencontre Michel Craca, tisse avec lui un lien de compagnonnage, lui achète son restaurant, le rebaptise « nuxis ».

A l’avenir bien tracé qui était le sien, Thierry Curiale préfère le pari de sa restauration. C’est l’histoire d’un homme qui embrasse enfin sa vocation.

nuxis
nugis : ville du sud de la Sardaigne, province de Carbonia-Iglesias A la recherche de ses racines et de la ville natale de son père, Thierry Curiale découvre la Sardaigne. Il séjourne à Nuxis où il croise le patron d’un restaurant, passionné de culture nuragique, de gastronomie antique et fabricant d’huiles essentielles de myrte. C’est en souvenir de cette rencontre singulière que Thierry Curiale baptise son restaurant nuxis.

la cuisine
Le lent et continuel cheminement Thierry Curiale cuisine à l’instinct au fil des saisons, des conversations, des humeurs, des inspirations nourries d’idées et de désirs accumulés depuis des années.

Chaque plat cherche des voluptés. Il exprime un soin porté aux détails pour un effet d’ensemble harmonieux. Il se compose d’un jeu simple de couleurs, de textures, de parfums, de saveurs pour aiguiser les yeux, dilater le nez, délier les papilles, amuser...la prose ludique du menu en porte l’avant-goût.

Thierry Curiale préserve le goût premier des produits, compose des menus sains et équilibrés liant santé et plaisir, rimant avec des vins classiques ou audacieux.

les préférences
Huile d’olive, huile de colza, huile de colza grillé, huile d’argan, huile de navette, huile de sésame, poivre de Tasmanie, poivre muntoc, poivre de malabar, poivre selim, poivre long, bois d’inde, vanille de tahiti et de madagascar, baies roses, cardamome, curry à la fleur de rose, sirop de rose, tomate vertes, aubergines, fleurs de courgette, ail rose du Tarn, haricots tarbais, échalotes grises, panais, crème d’épeautre, bettes nouvelles, oignons rouges, navets, oignons doux des Cévennes, lait de brebis, copeaux de parmesan frais, agneau de pré salé, poulet de Bresse, pintade, saumon sauvage, bar, bulots, raie, carrelet, maquereau…

la cave
Aidé de connaisseurs, Thierry Curiale goûte les vins et les choisit avec soin. Il aime ceux qui expriment le caractère d’un terroir et d’un viticulteur évoquant le buis, une compote de litchi, un cerneau de noix fraîche, la pulpe du cassis, le pamplemousse, le foin, le beurre, la menthe…Il aime les proposer, les partager et laisser chacun vivre son expérience du goût. Il cherche les plus justes accords entre mets et vins.

en salle : Hackim
C’est à lui que les clients ont à faire, à son sourire, sa chaleur, son attention, sa réserve, sa discrétion, sa simplicité, son exigence, son art de recevoir…son « envie que les clients reviennent pour le voir ».

le décor et l’ambiance
Une ambiance chaleureuse, intimiste, épurée, minimaliste, feutrée, apaisante, sans style démonstratif. Lumière vacillante des bougies, scintillements des suspensions dans les verres en contraste avec le wengé massif du sol, le bois du mobilier et les aplats orange chocolat des murs.

les souhaits
Dès que les moyens financiers de « Nuxis » le permettront, Thierry Curiale intégrera des produits issus de l’agriculture raisonnée, de l’agriculture biologique et du commerce équitable, contribuera au respect de l’environnement en réduisant « l’empreinte écologique » de son restaurant. en synthèse

Nuxis : une cuisine simple, saine, signée, soulignée de vins classiques ou audacieux. Servie le soir dans une atmosphère épurée.

Le quadra chef a tout plaqué par passion pour la cuisine. Il fait simplement partager aux autres son expérience vivante du goût.

Entrées, plats, desserts au choix, 28 €.

Situé au 129 rue du château, 75014 Paris.
Métro ‘Pernety’ (ligne 13)

Deux services le soir à 19h30 et à 21h30, uniquement sur réservation
au 01 43 27 32 56.

Terrasse pour les beaux jours.

Informations pratiques
Nuxis est ouvert le soir du lundi au samedi
Le restaurant dispose de 30 couverts en hiver et 42 en été
Il propose deux services à 19h30 et à 21h30
(Sur réservation uniquement)
Fermé le midi et le dimanche
Nuxis offre une terrasse pour les beaux jours

 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Eparsa 1770 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines