Magazine Cuisine

Cos Labory 2011 et 2009

Par Daniel Sériot

Après avoir abordé dans les précédents billets du début de l’année les différents repas-dégustations qui ont émaillé la fin décembre 2014 et les premiers jours de janvier 2015, nous commentons des vins qui ont été dégustés lors de Bordeaux lors de manifestation Bordeaux Tasting de la mi-décembre 2014.

Le château Cos Labory est une propriété de 18 hectares, à Saint Estèphe, jouxtant Cos d’Estournel, appartenant à Bernard Audoy, qui la dirige. L’encépagement est constitué de 60 % de Cabernet Sauvignon, 30 % de Merlot, et 5 % de Cabernet franc. Les vignes, âgées de 35 ans (en moyenne) sont plantées à une densité de 8700 pieds par hectare, sur des sols et sous-sols de graves guntziennes reposant sur un socle marno-calcaire. Les vinifications sont conduites en cuves thermorégulées, et l’élevage est mené en barriques de chêne, avec 50% de bois neuf pour le premier vin.

P1010394

Le socle marno-calcaire a un rôle prépondérant dans l’alimentation hydrique de la vigne lors des millésimes solaires, caniculaires (comme 2003) ou de sécheresse. L’eau circule (ou est stockée pour partie) au toit de la première formation imperméable (marne très argileuse ou argile), située directement en dessous du calcaire ou interstratifiée. En période de sécheresse l’eau remonte dans le calcaire poreux par capillarité, et elle est "pompée" par les racines des vignes. Pour simplifier, la régulation en eau est assurée par la porosité du calcaire qui absorbe et restitue en fonction des besoins. La réussite du millésime 2003, comme celle du millésime 2009, goûté lors de ce Bordeaux Tasting en est le parfait exemple.

Un violent orage de grêle s’est abattu sur Saint Estèphe, le premier septembre 2011, affectant sérieusement les vignes de Cos d’Estounel et de Cos Labory. Les vendanges ont du être avancée à Cos Labory (notamment celles des merlots) ce qui a eu pour conséquence d’élaborer des vins moins profonds, plus austères et moins mûrs que d’habitude, dans le millésime 2011

Saint Estèphe : Cos Labory 2011

La robe est assez profonde, de couleur rubis à sanguine. Le nez net s’ouvre à l’aération sur des arômes de fruits frais (cassis dominant et légère cerises), de légères épices, et des notes florales. L’attaque est souple et veloutée, assez charnue, le vin prend de la consistance dans un centre fruité, caractérisé par des tannins un peu plus austères, la finale est persistante, fraîche, d’une allonge convenable, fruitée, et finement épicée, avec un petite note végétale. Noté 15

P1010395

Saint Estèphe : Cos Labory 2009

La robe est profonde, de teinte sanguine au bord du verre. L’olfaction avenante et expressive évoque le jus de cassis, la boite à épices, la réglisse, avec des notes de résine, d’aiguilles de pin, et d’élevage de bonne qualité en retrait. La bouche est très veloutée, les tannins mûrs sont enrobés par une chair bien formée et se trament dans un corps dense, sphérique et profond agrémenté d’expressifs fruits noirs épicés. La finale est allongée, puissante tout en conservant un agréable velouté de texture, harmonieuse, soulignée par les saveurs soutenues décelées à l’olfaction ( dont un cassis pur) . Noté 16,5/17

P1010396

Posté par Daniel S à 00:02 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines