Magazine Concerts & Festivals

Booker T. Jones + Steven De Bruyn - Het Depot - Leuven- le 21 janvier 2015.

Publié le 21 janvier 2015 par Concerts-Review

Concert en images: JP Daniels ( habillage verbal: Michel).

1975246_1582970798583379_620804039315181661_n.jpg

Une légende pour deux dates en Belgique, Booker T. Jones, "Rock and Roll Hall of Fame inductee, Musicians Hall of Fame inductee, Grammy Lifetime Achievement Award recipient and arguably the most famous Hammond B3 player in history", le 21 au Depot et le lendemain au Roma ( Borgerhout).

10950708_1582970841916708_5315470115553152357_n.jpg

Plein à craquer sans doute?

Même pas!

10945491_1582969275250198_1221423330528057912_n.jpg

Support :  Steven De Bruyn!

Le leader des Rhythm Junks, ex- El Fish, un copain de Roland ou de  Tony Gyselinck, solo ce soir.

Enfin avec ses 146 harmonicas (des chromatiques, diatoniques, Schweppes tonic, des nains, des gigantesques, un Arb Rast un Major Blue...) bref, toutes les tailles et nationalités imaginables, Steven De Bruyn n'est jamais tout seul!

Du blues?

Euh... du blues expérimental.

 Quelques effets proposés:   reverb / delay / loop/overdrive / distortion / fuzz...

Pas pour toutes les oreilles.

10926463_1582969345250191_3535352664044565905_n.jpg

10943637_1582969361916856_769528994651556214_n.jpg

 Booker T. Jones

10383567_1582970865250039_8966493324152327011_n.jpg

Oui, la soul legend ( 70 balais) qui avec ses MG's ( dont Steve Cropper ou Duck Dunn) nous a laissé les bombes ' Green Onions' ou 'Time is tight' en héritage, c'est  autre chose que du tripotage synth pop, aussi creux qu'une huître sans perle.

En 2013   Booker T. Jones sortait un dixième album sans ses MG's, 'Sound the Alarm', mais ce que Leuven voulait entendre c'était les hits d'avant les guerres.

Ce plat sera servi chaud!

Current band:  Vernon "Ice" Black (guitar), Darian Gray (drums), and Melvin Brannon (bass) and  Booker T. Jones ( organ and guitar: ' Hey Joe', notamment).

'Pigmy',  un titre rare, ouvre.

OK, l'Hammond sonne comme en 1962, tout va bien, ça va être chaud et moite ce soir!

Un premier classique, l'adaptation juteuse du soundtrack  de "Hang'em High" de 1968.

Une version chantée du blues classic  'Born on the bad sign' puis du funk, ' Melting pot', précédant la préférée des cuistots ' Green Onions'.

En rythme de croisière, se succèdent quelques reprises pas toutes formidables:   Hey Joe - Purple Rain - Love The One You're With  et  Take Me To The River, avant l'intermezzo.

1779156_1582970695250056_1629260179483344768_n.jpg

C'est reparti: 'Harlem House', plus solide que celles des petits cochons,  'Hip Hug Her', rap me, baby... O K intervient Darian Gray qui ne connaît pas Oscar Wilde.

Blues again, 'Mannish Boy', puis l'immortel 'Soul Limbo' et la trilogie  'Everything Is Everything'  ( Fugees) / 'Time Is Tight'  / ' Hey Ya! '  ( Outkast)  avant de finir par   ' I've Been Lovin' You Too Long', le chef-d'oeuvre d'Otis Redding!

10690219_1582970938583365_3198806329469588050_n.jpg

Le tour se poursuit: Amsterdam, Bilbao et en février les States!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte