Magazine Cuisine

Pessac-Léognan : Domaine de la Solitude : millésime 2009 : blanc et rouge

Par Daniel Sériot

Le domaine de la Solitude, situé à Martillac appartient à la Communauté Religieuse de La Saint Famille qui l'a donné en fermage à Olivier Bernard (domaine de Chevalier) pour une durée de 40 ans. Il a entrepris avec son équipe un long travail de rénovation, de restructuration du vignoble et des bâtiments techniques. Il a été nécessaire d'abandonner certaines pratiques viticoles (désherbage chimique, et vendanges à la machine notamment) pour redonner de la qualité à des vins qui restaient très variétaux. L'encépagement à dominante de Merlot pour les vins rouges, et de Sémillon pour les vins blancs a été modifié en fonction de la nature des sols et des sous-sols dans les différentes parcelles, des sols et sous-sols assez complexes qui associent sables, graves fines ou un peu plus grossières sur un substrat argileux.

L'objectif de l'encépagement a atteindre est le suivant : Cabernet Sauvignon 60%, Merlot 30%, Cabernet franc 5%, et petit Verdot 5% pour les vignes destinées au vin rouge (25 hectares) et Sauvignon 60% ; Sémillon 40% pour celles ( 7 hectares) dédiées au vin blanc. La conduite du vignoble a été repensé : travail mécanique des sols (labours, etc.) pour favoriser l'enracinement de la vigne, juste dosage de l'amendement, vendanges manuelles, tri à la vendange, maturité plus aboutie des raisins, ont contribué à l'amélioration des vins.

Les vinifications sont réalisées avec le même soin qu'au Domaine de Chevalier : Les cépages blancs sont vendangés en cagette, de préférence la matin, par lots en tries successives ( 4 à 5 si nécessaire) selon leur date de maturité souhaitée. Les baies sont pressurées lentement, les jus sont débourbés et écoulés en barrique pour leurs fermentations et élevés sur lies (avec bâtonnage) 9 à 10 mois.

Les raisins « rouges », après un tri lors de la vendange sont transportés au chai en cagettes, égrappés puis triés sur table, ils sont encuvés à l'aide d'un cuvon et d'un élévateur (sans utilisation d'un système de pompage), les vinifications sont réalisées, avec des levures indigènes à des températures modérées, et les extractions sont adaptées au profil du millésime. Les fermentations malo-lactiques sont faites en barriques, et l'élevage utilise une proportion de bois neuf qui varie en fonction du millésime.

Les vins gagnent progressivement en élégance, qualité de tannins, et complexité depuis cette nouvelle exploitation du vignoble, surtout ces dix dernières années.

Les deux vins commentés ont été dégustés en bouteilles sur une durée de 24 heures, et se sont montrés à leur meilleur niveau lors de la deuxième dégustation.

P1010688

Pessac-Léognan : Domaine de la Solitude ( blanc) 2009

P1010690

assemblage : sauvignon 75%, sémillon 25%

La robe de couleur or assez soutenu est brillante. Le nez net et expressif évoque les fruits de la passion, les agrumes (orange dominante) nuancés de légères épices douces, de léger menthol, et d'un discret élevage de qualité. La bouche est très veloutée, très charnue, dans une construction allongée, bien centrée, et fruitée. La finale est délicate, soutenue, et sans tomber dans la mollesse, elle n'a pas le tonus des millésimes plus frais. Elle est persistante, soulignée par les saveurs décelées à l'olfaction, et ponctuée par une élégante amertume de peau de fruit qui participe à l'équilibre du vin. Noté 15, même note plaisir

Pessac-Léognan : Domaine de la Solitude (rouge) 2009

P1010689

assemblage : Cabernet Sauvignon 55%, Merlot 40%,  Cabernet franc 5%

La robe est assez profonde, de teinte sanguine à pourpre. L'olfaction est nette et d'une bonne intensité, avec des arômes de liqueur de cassis, de fleurs mauves ( violettes dominantes), de délicates épices douces, et des notes de cerises et légèrement fumées, l'élevage de qualité est en retrait. L'attaque est soyeuse, les tannins fin et mûrs se trament dans un corps fuselé, plein et assez dense, doté d'une chair élégante, agrémenté de fruits épicés. La finale est allongée, tout en conservant un séduisant soyeux de texture, fraîche, persistante, ( fruits , épices, notes florales), avec des notes de café, et une très légère amertume que le vieillissement fera disparaître. Noté 16, note plaisir 15,5

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Gauche - Commentaires [0] - Permalien [#]

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines