Magazine Cuisine

Repas hiémal, ou pour conjurer le sort... ! Mises en bouche et entrée, Kientzler et Morey-Coffinet (1)

Par Daniel Sériot

Nous recevons des amis de la région pour passer une soirée amicale et gastronomique, qui apporte plaisirs de la vie et chaleur dans ces temps hivernaux qui sont très froids en Gironde.

Le menu est principalement adapté pour mettre en valeur des produits de chasse. Lièvre et pigeons.

Le lièvre est présenté sous forme de galantine farcie au foie gras et le pigeon est en deux cuissons puisque j'ai prélevé les filets pour les poêler.

Les mises en bouche sont autour de la Noix de Saint Jacques ; en croûte de sel et entières et en carpaccio à l'huile et sel de truffe et en lamelles.

La première entrée est un croustillant de ris de veau.

Ces deux mets ayant été à plusieurs reprises décrits dans les accords mets/vins, le lecteur pourra à loisir se référer aux autres possibilités d'alliances avec les vins, en utilisant le moteur de recherche...

P1010710

Les vins ont été mis en carafe deux heures avant la dégustation

Alsace : Kientzler : Riesling Geisberg 2004

P1010711

La robe dorée est brillante, le bouquet est net et intense, avec au premier plan des arômes d'agrumes mûrs (orange et léger citron), de naphte, de légères épices, nuancés de notes florales, et d'une touche de mirabelles . La bouche est charnue, presque grasse, pleine et construite, dans un centre frais et très fruité, puis le vin s'allonge dans une longue finale, pure, précise, fraîche, persistante ( fruits, naphte, et épices), très saline en ultime sensation. Noté 17, même note plaisir

P1000573

Notre ami, Christian, nous a apporté une bouteille de Chassagne Montrachet Dent de Chien 2010 de Morey-Coffinet  pour la déguster lors de ce repas. Malgré deux heures de carafe, le vin reste réduit et ne montre que discrètement son potentiel. Le lendemain, après avoir conservé un bon reste de la carafe, dans la cave à 10°C, le vin est superbe.

Bourgogne : Morey-Coffinet : Dent de Chien ( Premier Cru) 2010

P1010712

La robe or clair est brillante . Le ne est séduisant et expressif avec des arômes de poire, de pêches blanches ( pulpe et peau) de jasmin, de légères épices (cardamone) et des notes de noisettes fraîches. L'attaque est tonique, les sensations sont ascendantes, le milieu de bouche est dense, d'une élégante concentration naturelle, très charnu, rehaussé de fruits mûrs et intenses. Le vin s'allonge dans une finale étirée, dynamique, soutenue, fraîche, harmonieuse et complexe, avec des saveurs d'amande s'ajoutant à celle décelées à l'olfaction, d'une remarquable salinité en fin de bouche. Note potentielle 17,5, note plaisir 17

P1010708

Posté par Daniel S à 00:02 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines