Magazine Cuisine

Enfin, un nouveau couteau

Par Bobosse92
Il y a bien longtemps que je n'avais pas acheté de couteau, et plus précisément depuis 2013 et notre séjour estival dans le Cantal, avec à la clé un Aurillac de la coutellerie Destannes et un Sauveterre de Guy Vialis. Pourtant, les occasions n'ont pas manqué, mais chaque fois mon côté raisonnable l'avait emporté sur la folie. Je pense en particulier à notre séjour en Brière où un couteau Morta me fît de l'oeil tout le long d'un magnifique repas chez Eric Guérin. Prétextant une vague commande de pâte à polir et à désoxyder, j'ai craqué pour une production de la coutellerie Perceval, située à Thiers. Enfin, un nouveau couteau Il s'agit d'un couteau L08 , fermant à platine bloquante (liner-lock). Il est évidemment fabriqué en France : ajustage, montage, façonnage, polissage, finition et affûtage à la main. Son montage est assurée sur des rondelles de bronze au béryllium. La lame est en acier semi-inox (19C27 Sandvik), d'une longueur de 95 mm pour une largeur de 20 mm et une épaisseur de 2,45 mm. Elle est terminée par une émouture lente et un polissage traditionnel au cuir de buffle émerisé. Sa dureté Rockwell est de 57 HRC. Enfin, un nouveau couteau Le manche est en gaïac, un bois tropical dur et lourd (Amérique centrale et Antilles). Il présente la caractéristique de secréter sa propre cire, ce qui le rend toujours brillant. Il réagit au soleil pour prendre une patine verdâtre avec le temps. Dimensions ouvert : 205 x 21 x 10. Bruno

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bobosse92 1312 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines