Magazine Cuisine

Pomerol 2005 en bouteilles (1)

Par Daniel Sériot

Assez peu de vins de  Pomerol, à l’Union des Grands Crus, comme pour les vins de Saint Emilion, j’indique, entre parenthèse, ma note « Primeurs »Un des vins dégustés s’est montré supérieur , en bouteille, à l‘échantillon « primeurs », qui cependant, était tout de même d’un très bon niveau.

Beauregard (89-91)

Le nez est net, d’abord floral, puis fruité( cerises noires), avec des notes d’élevage ( café) ; la bouche est assez tendre, avec des tannins parfaitement polis, des fruits , d’une bonne intensité, le vin est délicatement charnu, avec une présence satisfaisante en milieu de bouche, la finale, de longueur normale est fraîche , avec du goût. Noté : 15,5+

Clinet (90-92)

Des fruits noirs ( mûres et cerises écrasées), des épices douces, des arômes de café, de café, de chêne un peu grillé caractérisent l’olfaction, d’une bonne intensité et assez luxuriante. De la chair, de la densité dans une bouche aux tannins serrés, au toucher velouté, des saveurs fruitées expressives soulignent  un milieu de bouche concentré et large, la finale est persistante, intense, très parfumé, et bien équilibrée. Noté 17,5

Gazin (91-93)

Le vin libère à l’olfaction des arômes avenants de cassis, de cerises, de boites à épices, de café, et de chêne, si l’entrée en bouche laisse percevoir un vin puissant, tannique, le manque d’harmonie, et de fondu entre les éléments constitutifs du vin , dans les autres phases de la dégustation font penser à un échantillon non représentatif. Je n’ai pas eu le temps de le regoûter. Non Noté 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines