Magazine Cuisine

Ochato accueille Henry Marionnet et le Domaine de la Charmoise

Par Ochato

Depuis peu, Ochato vous propose dans sa sélection les vins de Henry Marionnet. Aprés la présentation du domaine par Christophe, voici, fraichement rédigées, ses fiches de dégustations pour les vins du domaine de la Charmoise:

 

 

Domaine de la charmoise Henry Marionnet cuvée premieres vendanges
Touraine, "premières vendanges" 2007, Touraine Gamay sans SO2

 

Robe rouge pivoine à l’étoffe cristalline.

Nez d’une persistance aromatique hors norme, présentant de franches exhalaisons de purée de fruits rouges et de fleurs délicatement épicées portées par une douceur angevine!

Bouche ouvertement friande, voire frétillante, tant l’on « croque » dans le raisin frais. Un jus très ample et frais d’une langueur « environnementale ». Fin de bouche de rêve, pure, harmonieuse et nette.

Avis : ce qui frappe dans cette cuvée « Première Vendange » c’est la « facilité », ou mieux l’évidence de perception qu’elle procure à tous les niveaux olfacto-gustatifs ! C’est une cuvée sans soufre ajoutée. Un tour de force pour le vigneron, une « bacchanale mélodique»et printanière pour le dégustateur ! A consommer sans prétention !

T°: 12/14°c, à boire

Accords:

entrées chaudes et froides, viandes blanches et charcuteries, salades printanières etestivales, grillades simples, etc…

VDP du Loire et Cher "Gamay de Bouze" 2007, les Cépages Oubliés

Domaine de la charmoise Henry Marionnet cuvée cépages oubliés2

 

Drapée d’un beau rouge grenat écarlate aux reliefs denses.

Nez gourmand où se libère pêle-mêle des notes de mures, de cerise burlat, de noyaux et de terreau frais, de myrtilles sur un fond d’épices joyeuses.

Bouche charnue, rabelaisienne ! Un gouleyant breuvage de caractère. Une structure simple à effets immédiats, mais qui n’a pas dit son dernier mot ! Belle fraicheur avenante pour des agapes salvatrices.

Avis : Ce vin a été réalisé à partir du Gamay de Bouze, vieux cépage traditionnel de la Vallée du Cher et d'origine bourguignonne. Cette variété, qui se distingue du Gamay à jus blanc classique (celui du Beaujolais et aussi de la Touraine), était un des cépages de base de la région au siècle dernier et même, jusqu'aux années 1960 -70. Levures indigènes, pas de corrections œnologiques.

A carafer une demie heure pour attendrir le bouquet!

A déguster dès mainteannt et jusqu'en...à revoir tous les 5 ans!

T°: 12/14°c

Accords: salmis de Palombes, cépes à la bordelaise, épaule d'agneau, etc...

Domaine de la charmoise Henry Marionnet Vinifera Cot franc de pied
Vinifera non greffés "Cot franc de pied" (planté en 2000)

Jolie robe rouge grenat écarlate. Belle opacité miroitante.

Nez racé, robuste et frais, aux parfums éthérés de fleurs et fruits rouges et bleus (groseille, cassis), de nuances végétales et « d’épices fumées ».

Bouche à l'attaque prononcée, aux saveurs matures, qui tapissent bien le palais. Belle mâche sans agressivité et fin de bouche entre résine et réglisse surplombés d'une fine amrtume.

Avis : Le Côt ou « Malbec » dans le Sud-Ouest, est un vieux cépage qui est apparu en Touraine au 11ème siècle. C'était une des variétés principales de la Vallée du Cher, avant l'apparition du phylloxéra. Il a été très peu replanté par la suite mais, redevient de plus en plus recherché aujourd'hui. Ce côt issu de vignes non-greffées, sur un sol de sable et de silice et sous sol argileux, 100% cuves est probablement l’un des plus digestes et des moins « rustiques » qui soit parmi tous ceux que j’aie pu déguster…durant leur prime jeunesse ! A essayer rapidement pour surprendre vos amis !

A déguster jusqu'en 2014/16

T°: 12/16°c

Accords: tian de queues de boeuf, gibiers, cuisine orientale (sucré/salé sur un cochon ou un canard), charcuteries relevées...

Vinifera non greffés "Sauvignon franc de pied" (planté en 2000)

Domaine de la charmoise Henry Marionnet Vinifera Sauvignon franc de pied3

 

Robe jaune or paille aux reflets verdâtres !

Nez mur, ample, friand et épicé….baigné de fringantes fragrances dansantes de fleurs blanches et jaunes, de pèche et d’un trait de mirabelle, églantine, bergamote, bourgeon de cassis, genêt et menthe…

Bouche fraiche et ronde, langueur attirante, saveurs très puissantes, une gourmandise sauvignonne et sauvage très réussie ! A ce prix là, on en redemande

Avis: les cuvées Vinifera issues de vignes non greffées sont remarquables à plus d’un titre ; elles cristallisent toutes les définitions du mot « expression ». De la première à la dernière gorgée, elles marquent du sceau de l’authenticité et du vernaculaire leur empreinte indélébile sur nos papilles en la signature d’Henry Marionnet ! Egrappage, levures indigènes, pas de fermentation malolactique, et pas de corrections œnologiques.

A déguster dès maintenant!

Garde de 4 à 5 ans.

T°: 8/10°c

Accords: Poissons de riviére, escargots et cuisses de grenouilles, viandes blanches et fromage du Centre (chévre)

Domaine de la charmoise Henry Marionnet cuvée Provignage3
Provignage 2007 "Romorantin issu de vignes pré-phylloxériques"

 

Robe jaune paille assez pale, à l’étoffe cristalline et aux reflets délicatement verdâtres…

Nez « agrumineux » et floral, bien qu’incandescent, aux fragrances de kumquat, chèvrefeuille, de genêt, de notes subtiles de camomille et de thym/laurier, sur une trame mentholée!

En bouche, la mâche est fine, cristalline, limpide. Puis elle se resserre autour de saveurs « mordorées » (fougère, genêt, agrumes), poire, sur une trame légèrement terpénique (cire). Elle reste droite et ciselée jusqu’à la fin. Sobre et introspectif.

Avis: "Début 1998, un vigneron habitant près de chez moi est venu me proposer ses quatre hectares de vignes. Parmi celles-ci, à ma grande surprise, se trouvait une parcelle très ancienne de 0Ha36 qui, d'après la tradition orale, avait été plantée en 1850 ! Les expertises confirmèrent son âge, et je pense posséder, aujourd'hui, la plus vieille vigne de France. » dixit henry Marionnet. Elle est située sur un sol argileux, recouvert de petits silex, qui lui donnent une incision supplémentaire, pour le reste, la contre-étiquette parle d’elle-même : «  vigne pré-phylloxérique plantée en 1850 d’après la tradition orale. Le cépage Romorantin a été introduit en 1519 dans notre région, par François Ier, qui fit venir 80 000 pieds de vigne de la Bourgogne, pour être plantés autour de Romorantin. Le roi en effet envisageait d’y construire un magnifique château, qu’il réalisa finalement à Chambord. Des experts ont confirmé le grand âge de cette vigne, qui n’a donc pas été greffée puisque le phylloxéra n’est apparu en France qu’à partir de 1870. C’est un vin de garde très complexe, tout à fait exceptionnel. Il représente une page de notre histoire et fait partie du patrimoine de notre pays. » CQFD

A carafer une heure,pour attendrir le bouquet !

A déguster jusqu’en 2012/14 et plus si affinités.

T°: 9/10°c

Accords: pour lui-même aprés 4 à 6 ans, escargots farcis, cuisses de grenouille et toute la cuisine des poissons de la Loire, et des riviéres, fromage de chévre du Berry...

Christophe Guitard


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ochato 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines