Magazine Cuisine

Thanksgiving à l’américaine ou l’art de cuire une dinde!

Par Sofie

la grosse dindeIl faut que je vous explique pourquoi je fête le Thanksgiving américain:  mon ami Frédéric travaille aux États-Unis, mais rentre à Montréal presque tous les week end, principalement pour manger et boire!  Il était donc tout à fait normal pour lui de venir fêter Thanksgiving à Montréal surtout que le but de cette fête est de se retrouver en famille pour manger (ou plutôt se gaver).  Le patron de Frédéric lui offre une dinde chaque année mais puisqu’il est sans domicile fixe à Montréal et donc sans four, c’est moi l’année dernière qui ai eu le plaisir de cuire sa dinde!  Et voilà, c’est maintenant une tradition!

Thanksgiving ou plutôt l’Action de grâce se fête le deuxième lundi du mois d’octobre au Canada alors qu’aux États-Unis, on la fête le quatrième jeudi du mois de novembre.  Thanksgiving est la plus grosse fête américaine.  Je crois même qu’elle est plus célébrée que Noël.  Rien à voir avec l’Action de grâce du Canada finalement.  Si je comprends bien cette coutume américaine, il s’agit en fait d’un grand repas en famille pour remercier Dieu (et oui…  Toujours lui) de l’abondance des récoltes.  En d’autres mots, c’est une occasion de se gaver de plein de bonnes choses!  

La fête commence en après midi et le menu se décline comme suit:  de la dinde (of course, c’est l’élément central du repas), de la farce, de la sauce, du gratin de patates douces, de la purée de pomme de terre, des légumes et de la tarte à la citrouille…  Une fois le repas terminé, les invités roulent vers la télévision pour écouter le match de foot en famille!

Revenons à notre petite célébration à la maison.  Étant donné que Frédéric fournissait la dinde, je l’ai consulté pour le menu.  Nous avons convenu de faire un menu relativement traditionnel:

Dinde rôtie aux herbes fraîches accompagnée de sauce au vin rouge (gravy)

Farce à la saucisse

Purée de pommes de terre

Sauce aux canneberges

Asperges au citron

Fondant au chocolat (pas classique du tout)

La dinde

Pour obtenir une dinde bien savoureuse et pas sèche du tout, il est fortement suggéré de saumurer (brine en anglais) la bête 24h avant de la mettre au four.  Dans un grand chaudron pouvant recevoir l’animal, on porte à ébullition une grande quantité d’eau (environ 2 gallons ou 7 litres) avec du sel, du sucre et des aromates.  On laisse mijoter quelques minutes puis on laisse refroidir le liquide.  Une fois le liquide froid, on y plonge la dinde et on réserve dans un endroit frais jusqu’à la cuisson. Ce qu’il y a de bien au Québec c’est qu’au mois de novembre, il fait déjà bien frais dehors, et un balcon se transforme vite en réfrigérateur format géant!

beurre aux herbes
Toujours la veille de la fête, j’ai préparé un beurre aux herbes fraîches.  J’ai mélangé un bâton de beurre à température ambiante avec une échalote grise finement ciselée, du persil plat, du thym et de la sauge hachées avec un peu de vin blanc sec.  J’ai formé une bûche avec le beurre que j’ai emballée dans du papier film et j’ai réservé le tout au réfrigérateur.

Quelques heures avant le repas (j’ai compté 4 heures pour une dinde de 13 kg), on retire la dinde de la saumure et on la rince à l’eau fraîche puis on l’éponge avec du papier absorbant. C’est le temps d’enlever le petit sac avec les abats si vous ne l’avez pas fait avant! J’ai farci ma dinde avec un oignon, les abats, quelques gousses d’ail et quelques herbes fraîches.

Les américains servent une farce pour accompagner leur dinde. Mais cette farce est rarement cuite à même la dinde. Voilà pourquoi j’ai servi une farce à la saucisse et qu’on ne retrouve pas de saucisse dans ma dinde!

Une fois l’animal farci, j’ai délicatement décollé la peau de la chair et j’y ai glissé des rondelles de beurre aux herbes. Sur la peau, j’ai badigeonné un peu d’huile d’olive et j’ai saupoudré des herbes de Provence, du poivre et du piment d’Espelette. Je n’ai pas ajouté de sel puisque la dinde a été assaisonnée avec la saumure.

la dinde crue

J’ai enfourné la bête à couvert pendant 2h dans un four préalablement chauffé à 350°F (180°C). Après 2h, j’ai retiré le couvercle et j’ai piqué mon thermomètre à cuisson dans la poitrine de la dinde (la partie la plus épaisse de la bête finalement) et je l’ai remis au four jusqu’à ce que la température interne atteigne 180°F (80°C). Si la cuisson se prolonge et que la peu devient un peu trop doré, il ne suffit qu’à remettre le couvercle. Avant d’attaquer la dinde, je l’ai laissé reposer une douzaine de minutes pour donner le temps au jus de cuisson de se redistribuer.

la dinde cuite

Je ne veux pas me lancer de fleurs mais c’était la dinde la plus juteuse qu’il m’ait été donné de goûter!  La cuisson était parfaite, la peau bien croustillante, la chair pas sèche du tout!  Cette recette est vraiment infaillible et les variations sont à l’infini!  Je vous la recommande pour votre dinde de Noël!

La decoupe

Saumure

  • 7 litres d’eau
  • 2 tasses de sel kasher
  • 1 tasse de sucre (ou sirop d’érable)
  • 10 feuilles de laurier
  • 1 grosse poignée de persil plat
  • 1 ou 2 tiges de romarin
  • Quelques tiges de thym (au goût)
  • Quelques tiges de sauge (au goût)
  • 12 gousses d’ail pelées
  • Les zestes et le jus de 2 citrons (bio de préférence)
  • 1/3 tasse de grains de poivre

Beurre aux herbes

  • 125 ml de beurre à température ambiante (1 bâton)
  • 1 ou 2 échalotes grises finement ciselées
  • 1/4 de tasse de persil plat haché
  • 1/4 de tasse de sauge haché
  • 1/4 de tasse de thym haché
  • 1/3 de tasse de vin blanc sec
  • Sel et poivre

La farce

  • un oignon
  • les abats
  • 5 gousses d’ail
  • Quelques brins de thym, sauge et Persil plat

Sur la dinde

  • Le beurre aux herbes (sous la peau)
  • Huile d’olive
  • Herbes de Provence
  • Poivre
  • Piment d’Espelette

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sofie 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines