Magazine Cinéma

Les films à voir en 2013

Par Blended @blendedph

Ne criez plus à la mort du cinéma français. Le 7ème art se porte bien dans l’hexagone. Deuxième producteur de films derrière les États-Unis (si on omet les intouchables Bollywood et Nollywood) et une fréquentation en hausse constante (1 Français sur 2 va régulièrement au cinéma, ce qui, si on enlève les jeunes parents cloués près de leurs nourrissons, les trop pauvres, les trop saouls pour conduire et autre inconvénients, fait énormément de monde).
En 2012, le grand vainqueur s’appelle Bond, James Bond et son révolutionnaire Skyfall. Suivi de près par L’Âge de Glace 4. Puis Sur la piste du Marsupilami, La Vérité si je mens 3 et Avengers pour le top 5.
Et puis, évidemment, il faut inclure le ras-de-marée The Artist qui aura obligé Thomas Langmann à construire une nouvelle pièce pour ranger ses trophées.
Que nous prépare 2013 ? Encore du lourd. Un bon gros tas de blockbusters et de tent pole movie qui vont entrer en collision juste avant l’été. Quelques jolis films intimistes. Des adaptations. Un peu de rire. Un peu. Et trois grosses tendances attendues : le pré/post-apocalypse, l’adaptation musclée de conte de fée et l’apologie de la nature dans des délires animistes.
Parfois sans date de sortie fixée, parfois sans bande annonce, voici notre petite sélection à nous, des films à voir en 2013. Sortez vos calendriers.

Renoir, 2 janvier
de Gilles Bourdos

On commence par un film français et d’auteur. Avec un seul argument majeur : Michel Bouquet.

L’Homme aux poings de fer, 2 janvier
de RZA

L’homme qui représentait l’essence du Wu Tang avec GZA, qui avait intitulé le premier album culte du groupe Enter the Wu Tang (36th Chamber) en hommage à un film tout aussi culte de kung fu de Chia-Liang Liu. Après un premier travail sur Ghost Dog, puis un véritable stage avec Quentin Tarantino sur Kill Bill, l’homme qui connaît jusqu’à la pointure de chaussure des chefs op’ de films de kung-fu sort sont premier film. On y court.

The Master, 9 janvier
de Paul Thomas Anderson

L’un des films les plus attendus de l’année. Parce que son casting compte deux des acteurs les plus intenses Joaquin Phoenix et Philip Seymour Hoffman. Mais surtout, parce qu’à la réalisation on trouve Paul Thomas Anderson qui, à 42 ans, a simplement signé There Will Be Blood, Magnolia, Boogie Nights, Cigarettes and Coffee. Entre autre.

Une Histoire d’amour, 9 janvier
de Hélène Fillières

Un choc entre sexe, argent, pouvoir et amour. Un bon cocktail dans lequel peu ose encore mettre le doigt. Et puis parce que quand Benoît Poelvoorde décide d’être flippant, il est vraiment flippant. Avec Laeticia Casta et Richard Bohringer.

Django Unchained, 16 janvier
de Quentin Tarantino

Rien à ajouter à tout ce qui a déjà été dit sur l’un des films les mieux teasés de 2012. Un carton annoncé. Réalisateur surdoué. Casting parfait. Billet déjà acheté.

0 Dark 30, 23 janvier
de Kathryn Bigelow

L’équipe du très récompensé Démineur revient avec l’histoire de la traque de Ben Laden. Ambitieux. Et comme les Américains sont spécialistes des films politiques d’histoires récentes…

Lincoln, 30 janvier
de Steven Spielberg

C’est Liam Neeson qui devait tenir le premier rôle, avant de se sentir trop vieux. Du coup, c’est le bucheron Irlandais qui fait passer la Méthode de l’Actor’s Studio pour une préparation de pièce de fin d’année au collège, Daniel Day Lewis, qui s’y colle. Ça sent l’Oscar. Pour l’acteur et pour le réalisateur.

7 Psychopathes, 30 janvier
de Martin McDonagh

Le réalisateur de l’excellent Bons Baisers de Bruges revient avec un film encore marqué humour britannique et qui aligne un casting extraordinaire pour le style. Toujours, bien sur, Colin Farrell et son immense pouvoir comique (mais on ne peut pas être drôle quand on est beau quand on est un homme, comme on ne peut pas être intelligente quand on est sexy quand on est une femme). Woody Harrelson qu’on voudrait voir dans tous les films. Christopher Walken que le flegme et la classe a tenu trop longtemps éloigné des comédies. Et enfin, Sam Rockwell, l’un des talents les plus sous estimés de Hollywood.

Les Chevaux de Dieu, 30 janvier
de Nabil Ayouch

Un film adulé à Cannes par le réalisateur de Whatever Lola Wants.

Hitchcock, 6 février
de Sacha Gervasi

Parce que Hitchcok. Parce que Anthony Hopkin.

Gangster Squad, 6 février
de Ruben Fleischer

Ruben Fleischer avait signé le culte (pour nous en tout cas, et au moins grâce à Bill Murray) Bienvenue à Zombieland, il revient avec un film plus sérieux, mais alignant un quatuor parfaitement équilibré : Emma Stone, Ryan Gosling, Sean Penn et Josh Brolin (auquel, on peut ajouter le trop rare Giovanni Ribisi).

Flight, 13 février
de Robert Zemeckis

La dernière fois que Robert Zemeckis nous avait vraiment fait rêver, c’était en 2000 pour Seul au monde. Avec cette investigation policière paranoïaque, on espère retrouver le grand Robert.

Vive la France, 20 février
de Michaël Youn

Son dernier film Fatal Bazzoka sonnait comme le début d’une vraie carrière de réalisateur/scénariste. On attend donc ce long comme une confirmation, avec un pitch à la Borat et José Garcia au casting.

Die Hard : belle journée pour mourir, 20 février
de John Moore

Certainement un gros navet, plein de stéréotypes de lui-même, avec un réal de films d’actions sans saveur (Max Payne) aux commandes d’une franchise qui ne demandait qu’à s’arrêter à 3. Mais bon, c’est John McClane quand même.

Möbius, 27 février
de Éric Rochant

Éric Rochant s’est fait remarquer dernièrement avec la série Mafiosa sur Canal. Mais surtout, il est l’homme à qui l’on doit l’excellent Total Western en 2000. Avec un thriller ambitieux, à la sauce américaine et un Jean Dujardin dans un rôle qu’il avait parfaitement assumé dans Contre Enquête.

A la merveille, 6 mars
de Terrence Malick

Avec Ben Affleck et Javier Bardem. L’histoire ? Vous avez déjà essayé de résumer un film de Terrence Mallick ? Il faut y aller, c’est tout.

LES FILMS À VOIR EN 2013

Au bout du conte, 6 mars
de Agnès Jaoui

Le couple Jaoui (à la réal et au scénario) – Bacri (au scénario et aux dialogues) revient avec une variation autour du conte de fée à travers une série d’histoires croisées.

LES FILMS À VOIR EN 2013

Jack le chasseur de géants, 6 mars
de Bryan Singer

L’une des tendances de cette année, depuis le très réussi Blanche Neige et le chasseur, la réinterprétation de contes avec une bonne dose de fantastique et d’actions. Celui-ci est signé Bryan Singer, gage de qualité.

Cloud Atlas, 13 mars
de Andy Wachowski, Lana Wachowski, Tom Tykwer

Adapter le livre de David Mitchell était un projet superbement ambitieux, suivant plusieurs existences dans une corrélation au-delà de la mort. Un tel projet mené par les Wachowski faisait forcément rêver. Mais les premières critiques en ont fait l’un des plus gros flops annoncés. Sautant d’un pied sur l’autre, on s’en remet à cette bande annonce de cinq minutes.

This Is 40, 13 mars
de Judd Apatow

L’homme qui a créé « la bande et le style Apatow » nous revient, enfin, pour une nouvelle comédie. A la manière d’un Klapisch en France, Apatow raconte les méandres de son propre vieillissement. Pour 2013, crise de la quarantaine au programme. On vous l’annonce tout de suite : Apatow est le dernier à signer des comédies intelligentes aux États-Unis.

Hansel & Gretel, 13 mars
de Tommy Wirkola

Nouvelle réinterprétation de conte de fée. Hansel et Gretel ont bien grandi et se sont transformés en véritable Van Helsing. Derrière la caméra, un (presque) inconnu. L’un des grands points d’interrogation de l’année.

Warm Bodies, 20 mars
de Jonathan Levine

Une comédie romantique de zombie, où le zombie devient le héros. Voie ouverte par Shawn of the Dead et suivie par Jonathan Levine à qui l’on doit le très joli 50/50.

Les Amants passagers, 27 mars
de Pedro Almodovar

Almodovar nous avait sidéré avec La piel que habito, cette fois-ci il signe une comédie dramatique, ou la catharsis généralisée des passagers d’un avion destiné à se crasher.

LES FILMS À VOIR EN 2013

Le Monde fantastique d’Oz, 3 avril
de Sam Raimi

74 ans après le film de Victor Fleming, le réalisateur des Spider Man nous offre une histoire épique. Soit l’un des plus grands films de l’année, soit un vulgaire nanar. Mais surtout, il y a, au casting, la future plus grande actrice du monde : Mila Kunis.

Effets Secondaires, 3 avril
de Steven Soderbergh

Décidément habitué des grands écarts, Steven Soderbergh garde sa nouvelle égérie Channing Tatum et signe un thriller très moderne.

Oblivion, 10 avril
de Joseph Kosinski

Le réalisateur de Tron, l’héritage, met en scène l’increvable Tom Cruise pour un délire post-apocalytique. La bande annonce ne permet pas de se décider.

Insaisissables, 10 avril
de Louis Leterrier

Au titre original tellement plus excitant, Now You See Me, est l’un des films qui pourrait créer la surprise en 2013. Un pitch et un rythme à la Ocean’s Eleven (le 1er), un casting beaucoup plus crédible (Jesse Eisenberg, Mélanie Laurent, Morgan Freeman, Mark Ruffalo, Isla Fisher, Woody Harrelson et Michael Caine) et le réalisateur de Le Choc des Titans, L’Incroyable Hulk, Dany The Dog et Le Transporteur.

Les Croods, 10 avril
de Kirk DeMicco, Chris Sanders

Le dernier DreamWorks et premier film d’animation de notre liste, et l’histoire de l’évolution, de la nouveauté et bien sur de l’apocalypse.

Mud, 17 avril
de Jeff Nichols

Très remarqué à Cannes, le dernier Jeff Nichols utilise parfaitement les talents retrouvés de Matthew McConaughey. Après l’excellent Take Shelter, on attend avec impatience.

Les Ames Vagabondes, 17 avril
de Andrew Niccol

Est-il besoin de le préciser, nouveau film apocalyptique (oui, on a vraiment envie de mourir) avec, aux commandes, l’un des meilleurs, Andrew Niccol. Deux chefs d’œuvres Bienvenue à Gattaca et Lord of War. Deux excellents concepts, sous exploités, Simone et Time Out.

Upside Down, 17 avril
de Juan Solanas

Le pitch est tellement bancal et le réalisateur tellement inconnu, que ça sent le grand film à plein nez.

L’Ecume des jours, 24 avril
de Michel Gondry

Boris Vian adapté par Gondry ? Tout ou rien. On a envie de croire au tout.

Iron Man 3, 1er mai
de Shane Black

Le succès d’Iron Man reposait sur deux êtres à l’ironie comparable : Jon Favreau et Robert Downey Jr. Avec le départ du réalisateur, on craignait pour la franchise, mais Shane Black compte à son actif les scénarii des 4 L’Arme fatal et surtout, son premier film en tant que réalisateur est l’extraordinaire (et déjà avec Robert Downey Jr.) Kiss Kiss Bang Bang. Dans ce cas là, on dit « entre de bonnes mains. »

Evil Dead, 8 mai
de Fede Alvarez

Remake de la mythique version de Sam Raimi de 1981. Fede Alvarez est un novice, mais surtout un immense fan de Raimi, ce qui, souvent, suffit largement.

Gatsby le Magnifique, 15 mai
de Baz Luhrmann

Adapté une première fois en 1974 par Clayton, le livre de Fitzgerald qui se retrouve systématiquement sur le podium des classements littéraires historiques, a trouvé en Baz Luhrmann un homme à la hauteur de son univers.

Mama, 15 mai
de Andres Muschietti

Quelle est l’histoire de Mama ? C’est produit par Guillermo del Toro et ça fait peur. Ça devrait vous suffire, non ?

Epic : la bataille du royaume, secret 22 mai
de Chris Wedge

Un joli conte animé nous narrant la toute puissance de la nature face à la bêtise humaine. Très 3ème millénaire. Quant à Chris Wedge, vous connaissez au moins sa voix : celle de Scrat, de L’Age de glace.

Only God Forgives, mai
de Nicolas Winding Refn

Deuxième collaboration entre Refn et Gosling après Drive. On attend la confirmation : le duo ne fera-t-il plus que du culte ? Rien n’est moins sûr quand on sait que le rôle avait d’abord été proposé à Luke Evans, parti au dernier moment sur le Hobbit.

After Earth, 5 juin
de M. Night Shyamalan

Encore de l’apocalypse mais cette fois, signé M. Night Shyamalan, qui a la fin du monde dans les gènes, alors, on le pardonne. Avec Smith, père et fils, dans les rôles d’un père et de son fils. Sincèrement, ça sent un peu le navet quand même.

Star Trek Into Darkness, 12 juin
de J.J. Abrams

Le premier opus avait été une très belle réussite de modernisation de la série culte. Voyons si mini-spielberg confirme.

Man of Steel, 19 juin
de Zack Snyder

Il y avait eu la tentative de Bryan Singer en 2006, pas très réussie. Cette fois-ci, c’est Zack Snyder, qui a entre autre signé 300 et surtout l’original Watchmen, qui s’y colle, avec Christopher Nolan à la production. Va-t-on enfin arriver à sortir un bon Superman moderne ?

Le Passé, juin
de Asghar Farhadi

Oscar et César du Meilleur Film Étranger en 2012 pour Une Séparation, Asghar Farhadi réunit Tahar Rahim et Bérénice Bejo pour un nouveau chef-d’œuvre annoncé.

LES FILMS À VOIR EN 2013

Sin City 2 : A Dame to Kill For
de Frank Miller, Robert Rodriguez

Le duo qui a insufflé une toute nouvelle esthétique dans le cinéma international se reforme, avec toujours le même casting époustouflant. Mais la question reste entière : peut-on être révolutionnaire deux fois avec la même recette ?

LES FILMS À VOIR EN 2013

World War Z, 3 juillet
de Marc Forster

Oui, bien sur, apocalypse, fin du monde, erreur humaine et tout le toutim. Mais il faut l’avouer, l’une des bandes annonces les plus efficaces de l’année. Avec le réalisateur de Quantum of Solace et de Neverland. Et puis, Brad Pitt.

Pacific Rim, 17 juillet
de Guillermo del Toro

Comment sait-on quand son nom est un argument suffisant pour une promotion ? Quand la bande annonce ressemble à ça.

Kick-Ass 2: Balls to the Wall, 17 juillet
de Jeff Wadlow

Le sequel du très bon premier opus de Matthew Vaughn. Avec toute une bande de nouveaux anti-super héros, dont Jim Carrey.

LES FILMS À VOIR EN 2013

The Wolverine, 24 juillet
de James Mangold

Alors que le seul réalisateur à avoir su tirer quelques chose des X-Men, Bryan Singer, annonce son X-Men : Days of Future Past pour 2014, James Mangold se colle à la biographie du charismatique Wolverine. Le réalisateur avait été remarqué, entre autre, pour le très bon 3h10 pour Yuma. Difficile de dire ce qu’on peut en attendre.

Diana, août
de Oliver Hirschbiegel

Enfin un biopic de la princesse de Galles avec Naomi Watts dans le rôle principal. Le réalisateur remarqué en 2004 pour La Chute sur la fin de vie d’Hitler, avait depuis dirigé quelques pointures hollywoodiennes (Kidman, Craig…). Diane sera son tremplin ou sa potence.

The Lone Ranger, 7 août
de Gore Verbinski

Avec Johnny Depp, dont on connaît l’attachement pour les indiens, pardon, les nativ american. Il reforme son duo avec Verbinski, déjà vu sur les trois Pirates des Caraïbes et Rango.

Pain and Gain, 28 août
de Michael Bay

Michael Bay n’avait pas fait de la comédie d’action depuis 1995 avec Bad Boys. Et sincèrement, c’est tout ce qu’il sait faire.

Twelve Years a Slave, septembre
de Steve McQueen (II)

Le réalisateur/scénariste de Shame et Hunger rappelle Michael Fassbender pour l’histoire d’un jeune afro-américain réduit à l’esclavage pendant 12 ans dans un champ de coton.

LES FILMS À VOIR EN 2013

Rush, 25 septembre
de Ron Howard

L’histoire vraie du combat entre deux des plus grands rivaux que l’histoire du sport ait jamais connus, celui de James Hunt, le playboy anglais, et Niki Lauda, l’Autrichien méthodique. Avec Chris Hemsworth et Daniel Brühl.

Le Hobbit : la Désolation de Smaug, 11 décembre
de Peter Jackson

Évidemment, la qualité de ce deuxième opus et l’excitation avec laquelle nous irons le voir (parce que nous irons), dépendra largement de ce que Jackson nous proposera ce 12 décembre. En attendant, justement, la BA du premier opus.

Mad Max 4 : Fury Road
de George Miller

Ce genre d’adaptation fait toujours un peu peur. Sauf qu’il ne s’agit pas d’une adaptation puisque c’est George Miller himself qui reprend les rênes de sa propre série, avec cette fois Tom Hardy (l’un des meilleurs acteurs de sa génération, n’avez-vous pas vu Branson ?) et Charlize Theron (la meilleure actrice vivante).

Trance
de Danny Boyle

Le dernier Boyle avec James McAvoy, Rosario Dawson et Vincent Cassel. Une histoire de vol et d’arnaque, avec de nombreuses histoires croisées. Du bon ciné britannique en somme.

LES FILMS À VOIR EN 2013

The Canyons
de Paul Schrader

Vous ne pourrez pas passer à côté de ce film. D’abord, et surtout, pour son casting : la sulfureuse Lindsay Lohan et le non moins sulfureux ex-acteur porno James Deen. Vous mélangez tout ça avec des paysages magnifiques et un huis-clos à ciel ouvert et vous obtenez la fausse bonne idée de l’année, sur laquelle il faudra garder un oeil.

Nymphomaniac
de Lars von Trier

Rien que le titre et la filmographie sulfureuse de Lars Von Trier donne envie d’aller voir le film. Ensuite, il y a le casting. Bien costaud, bien underground, comme le réal les aime. Évidement, Charlotte Gainsbourg, mais aussi Stellan Skarsgard, Willem Dafoe, Jamie Bell, Connie Nielsen, Shia Labeouf, Udo Kier, Christian Slater, Uma Thurman et Jean-Marc Barr (celui-là, dès qu’il y a du cul…). Après le deuil et la reconstruction dans la folie, après la fin du monde et la construction dans la folie, que nous prépare le Danois ? On nous annonce de vrais rapports sexuels.
Attention, sur internet, les images du film sont souvent confondues avec celles du clip de Sigur Ros, Fjogur Piano, réalisé par Alma Har’el (ci-dessous).

The Wolf of Wall Street
de Martin Scorsese

Un Scorsese est toujours un événement, surtout quand Marty revient à ses premières amours de corruption et de gangsters, et surtout quand ces derniers sont des boursicoteurs. Toujours un beau casting, avec l’indéboulonnable Léonardo DiCaprio, ainsi que 3 des acteurs les plus en vue du moment : Jonah Hill, Jean Dujardin et surtout l’homme qui va devenir incontournable en 2013, Matthew McConaughey.

LES FILMS À VOIR EN 2013

The Nightingale
de James Gray

Un joli duo larmoyant en tête d’affiche, Marion Cotillard et Joaquin Phoenix, accompagné par un peu de muscles, Jeremy Renner. L’histoire du film est quelque peu alambiquée, mais sachez que c’est bien dramatique, bien social, bien romantique.

LES FILMS À VOIR EN 2013

The Bling Ring
de Sofia Coppola

L’histoire vraie d’un gang d’adolescents qui a commis une série de cambriolages chez des célébrités à Los Angeles entre 2008 et 2009. Très attendue au casting, Emma Watson. La Britannique née à Paris se sort bien du piège Harry Potter, elle sera également à l’affiche de Noé cette année.

LES FILMS À VOIR EN 2013

Gravity
de Alfonso Cuarón

On retrouve le classique duo de personnages composé de la jeune fougueuse et le vieil expérimenté pour son dernier vol spatial (« j’suis trop vieux pour ses conneries« ). Avec Sandra Bullock et Georges Clooney, mais surtout derrière la caméra, un talent pas assez reconnu. Alfonso Cuaron a certes réalisé un Harry Potter, mais surtout un petit chef d’œuvre de mise en scène et d’innovation en terme de réalisation (et un superbe scénario, ce qui ne gâche rien) Le fils de l’homme.

LES FILMS À VOIR EN 2013


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blended 45115 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines