Magazine Cuisine

Dégustation à l'aveugle de vins du Languedoc ( vignes plantées sur des sols et des sous-sols argilo-calcaires) (1)

Par Daniel Sériot

La deuxième séance de notre club de dégustation est consacrée aux vins du Languedoc (vignes plantées sur sols et sous-sols argilo-calcaires). Notre préparatrice Isabelle, qui avait déjà dégusté une large majorité des vins proposés,  a effectué la mise en carafe des vins pour qu’ils puissent exprimer leur meilleur potentiel, lors de cette dégustation à l’aveugle. Les vins ont été placés une heure avant d’être goûtés, dans une cave à la température de 13° C. Après une première dégustation, ils ont été redégustés en fin de séance avant que les notes soient relevées, les moyennes établies, et le nom des vins révélé. Les notes sont des notes  « plaisir ».

 Dans cette première série commentée, le vin n° 1 : Daumas Gassac 2004 est le seul vin de la dégustation qui a donné lieu à des notations non homogènes.

Les robes sont assez profondes à profonde avec des reflets de couleur sanguine à pourpre soutenu

Vin de Pays de l’Hérault : Daumas Gassac 2004

P1000955

Cabernet Sauvignon 80%, variétés rares 20% !

Le bouquet évoque, après une bonne aération, le cassis, la baie de sureau, les épices douces, avec des notes balsamiques et de garrigue. La bouche est souple et veloutée, les tannins fins se trament dans un corps fuselé, bien construit assez charnu et plein agrémenté de fruits expressifs. La finale, d’une bonne allonge, bien tenue par des tannins polis est harmonieuse, avec une fraîcheur de bon aloi, soulignée par des saveurs de fruits noirs, d’épices variées avec des notes bulbaires, et une pointe chocolatée. Note plaisir 16, moyenne du groupe 14,2

Vin de Pays d’Oc : Les Creisses 2012

Syrah 50%, Grenache 40%, Mourvèdre et Cabernet Sauvignon 10%

Le nez est séduisant et bien ouvert avec des  arômes des cassis, de mûres, d’olives noires, de thym, et de légères notes d’élevage et de  très léger goudron. La bouche est sensuelle, bien en chair, ample, sphérique, rehaussée d’intenses fruits épicés. La longue finale est puissante, richement dotée, soyeuse, d’un bon équilibre, avec une fine acidité sous-jacente, et savoureuse avec la rémanence des saveurs décelées à l’olfaction. Note plaisir 16,5, moyenne du groupe 15,6

Vin de Pays d’Oc : la Croix Chevalière ( Laroche) 2007

P1000956

Syrah 50%, Merlot 30%, Grenache 20%

L’olfaction est intense et complexe avec des arômes de cerises kirchées, d’herbes aromatiques, d’olives noires, de chocolat, de boites à épices ( dont un léger poivre) et des notes de cassis, et de très léger café. La bouche est généreuse, opulente, très ample, volumineuse, dotée d’une grande chair soyeuse, avec d’intenses fruits épicés. La finale est allongée, très soutenue, complexe dans son expression aromatique (fruitsvariés, épices, garrigue, chocolat, etc.), plantureuse, un peu lascive, avec une sensation chaleureuse quand la température du vin s’élève trop. Note plaisir 16, moyenne du groupe 15,1

P1000962

à suivre...

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins du Languedoc-Roussillon - Commentaires [0] - Permalien [#]

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines