Magazine Cuisine

Champagne Henriot, Les Enchanteleurs, Bargylus et Beaucastel Vieilles Vignes pour recevoir nos amis de Bourg en Gironde

Par Daniel Sériot

Nous recevons des amis grands amateurs de vins et de gastronomie. Nous soignons donc tout particulièrement les accords mets/vins, et Daniel décide de présenter à l'aveugle les vins choisis, afin qu'ils soient réellement évalués selon l'accord et la façon dont ils se présentent.

Le menu choisi est le suivant

Mises en bouche sont une déclinaison de foie gras : roulade de jambon fumé au foie gras, sucettes de pruneau au foie gras et graines de fenouil, espuma de foie gras sur huitres chaudes

Champagne Henriot, La Cuvée des Enchanteleurs 1996

La première entrée est une croûte de ris d'agneau à l'orange confite, parfumés au cumbawa, agrémentée d'un sabayon à l'orange et aux fines herbes.

Bargylus 2008

Le premier plat est un filet de daurade royale sur une julienne de gingembre confit et gingembre doux, noisette et lait d'amande.

Beaucastel blanc Vieilles Vignes 2011

Le plat de viande est le pigeon en deux cuissons, figues rôties à la cannelle et cèpes.

La Landonne 2004 de Delas et Le Pavillon 2004 de Chapoutier

Deux plateaux de fromages ; le premier se compose d'un Saint Nactaire, chaource et tomme de vache de Corrèze et le second est un muster au cumin.

Troplong Mondot 2000 et Pavie Macquin 2000

Sur le munster et le dessert, Vendanges Tardives de Gewurztraminer de Mann, l'Altenbourg 2008

Le dessert est une verrine de fruits rouge et une chantilly de rose.

P1010031

Champagne Henriot : Les Enchanteleurs 1996

P1010041

La robe dorée est traversée par un cordon de bulles très fines, à l’intensité modérée, le bouquet est élégant et intense, avec des arômes de pommes légèrement rôties, d’épices douces ( dont la cannelle) de fruits secs (dont l’amande), de chèvrefeuille, et des notes de fruits jaunes en arrière plan. La bouche est riche, très pleine, ample, très vineuse, dense, mise en valeur par une fraîcheur d’une grande justesse et des fruits expressifs. La finale est longue, puissante, bien en chair, très harmonieuse, complexe et très saline. Noté 17,5, même note plaisir

 

Syrie : Bargylus ( blanc) 2008

P1010038

La robe offre une teinte jaune pale, le nez séduisant et expressif évoque la mangue, l’orange, le citron légèrement confit, les épices orientales (safran, et pointe de curry), avec des notes de silex frottés. L’attaque est charnue, le vin se développe avec autorité, dans un centre assez sphérique et plein rehaussé de fruits épicés d’une bonne intensité. La finale est allongée, soutenue, d’une très bonne fraîcheur, très persistante, soulignée par les saveurs intenses décelées à l’olfaction. Note potentiel 16/ 16,5,  note plaisir 16

 

P1010032

Châteauneuf du Pape : Beaucastel ( blanc) : Vieilles Vignes 2011

P1010040

La robe jaune or est brillante. L’olfaction est intense et très séduisante, avec des arômes de pêches (chair et noyaux), d’oranges, de citron, d’amande amère, d’herbes aromatiques (dont le romarin) d’épices douces (gingembre), et des notes de miel d’acacia. L’attaque est haute, d’une pure et délicieuse douceur tactile, le vin prend de l’ampleur et du volume (encore plus accentués le lendemain), dans un admirable corps charnu agrémenté de fruits intenses, finement épicés. La finale est longue, autoritaire, pure, précise, très harmonieuse (très bonne fraîcheur), intense et complexe dans son expression aromatique, avec de très légers amers (peaux de fruits et noyaux), très saline dans son ultime sensation. Note potentielle 18, note plaisir 17,5

P1010039

Posté par Daniel S à 00:09 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines