Magazine Cuisine

Bofinger a 150 ans

Par Gourmets&co

D4S7266 copie

… et elle demeure « la plus belle brasserie de Paris ! » …

D4S6830 copie 380x185
Une légende. Un monument du patrimoine de la capitale. La brasserie par essence grâce à la beauté inaltérée de son décor, son immense lustre, son escalier, ses deux salles du rez-de-chaussée, ses tables nappées de blanc, ses banquettes, son entrée donnant sur le bar, le ballet des serveurs, les maîtres d’hôtel en chefs d’orchestre, son ambiance bruyante et chaleureuse différente suivant le jour ou la nuit, et tout ce monde parisien, provinciaux, étrangers qui viennent communier ici depuis plus d’un siècle sans que rien n’ait pris une ride, sans que rien ne paraisse désuet ou dépassé.

D4S7532 copie 380x373
Tout commence au 5 de la Petite rue Saint-Antoine (aujourd’hui rue de la Bastille) en 1864. Les Alsaciens connaissent bien ce quartier dans lequel ils viennent chercher du travail en menuiserie et ébénisterie. Grâce à Frédéric Bofinger, ils retrouvent la tradition de leur région en amenant leurs chopes à bière pour se désaltérer à la première « pompe à pression » de Paris avec une bière qui titrait alors entre 18° et 23°. Quasiment imbuvable aujourd’hui.

Le succès est rapidement au rendez-vous et Bofinger, déjà, devient incontournable. L’affaire familiale se développe au fil des décennies mais c’est après la guerre 14-18 qu’elle acquiert le faste et la majorité des décors qu’on lui connait encore. Par contre, l’occupation et l’après guerre vont être fatales, et Bofinger passe aux mains de la famille Rothschild en 1968. Les brasseries redeviennent à la mode. Les artistes, hommes politiques et les belles femmes de Paris s’y retrouvent. Chez Bofinger, chacun a son « endroit » favori : la première salle pour voir et être vu, sous la grande coupole qui demeure la plus belle, les salons Hansi ou des Continents du premier étage pour des dîners privés, et se régaler des spécialités éternelles comme la choucroute royale, les fruits de mer, le foie gras, et le fameux kouglof. Dernier acquéreur de Bofinger, Jean-Paul Bucher du groupe Flo, qui a perpétué ainsi une tradition en ce lieu qui demeure, comme on le disait au début du siècle dernier, « la plus belle brasserie de Paris » !

Pour fêter dignement ses 150 ans, Bofinger propose un menu spécial avec quelques grandes spécialités de la maison. Au choix, entre trois entrées, trois plats et trois desserts. Une coupe de champagne et un délicat amuse-bouche pour découvrir le menu.

Foie gras de canard gelée au Pinot noir © P.Faus

Les 6 huîtres de l’écailler sont un classique, et le Foie gras de canard est toujours aussi savoureux et fin, servi avec une belle gelée au Pinot noir.
La Chair de tourteau et avocat au citron vert, gelée de mangue passion au Gewurztraminer est une entrée plus actuelle, au goût trop marqué d’agrumes mais qui montre bien que Bofinger reste ouvert sur de nouveaux plats et de nouvelles saveurs.

Châteabriand grillé tomates confites haricots verts pommes frites béarnaise © P.Faus

Retour au classique avec le Châteaubriand grillé, tomates confites, haricots verts frais, pommes frites et béarnaise, toujours impeccable, et des Noix de Saint-Jacques rôties, purée au beurre et ciboulette, croustille de lard séché, un plat bien construit et de saison avec en prime une sauce au Riesling, le tout typique de la maison.

Noix de Saint Jacques purée au beurre et ciboulette creoustille de lard séché © P.Faus

On peut également retrouver la fameuse Choucroute de la mer avec lotte, saumon, haddock, quenelle à l’encre de seiche, langoustines et pommes à l’anglaise. Pour les desserts, le Kouglof est là, présenté façon pain perdu avec des mirabelles poêlées et une crème glacée à la vanille Bourbon, mais aussi des Profiteroles au chocolat chaud Grand Cru « Valrhona », et une Fine tarte sablée, crémeux de citron et sorbet, kumquat confit.

Kougloff façon pain perdu mirabelles poêlées crème glacé à la vanille de Bourbon © P.Faus

Un beau menu, parfaitement représentatif du savoir faire de Bofinger, copieux et savoureux, qui donne envie de se plonger dans l’histoire de ce lieu, toujours si vivant et si actuel. N’est-ce pas toujours une fête d’aller chez Bofinger ?

DSC 3600 380x252
Bofinger
5, 7 rue de la Bastille
75004 Paris
Tél : 01 42 72 87 82
www.bofingerparis.com
M° : Bastille
Ouvert tous le jours
Service jusqu’à minuit. Le dimanche jusqu’à 23h
Menu 150 ans : 61 € hors boissons
En hommage au fondateur :
Atelier de biérologie avec dégustation de bières

Samedi 6 décembre 2014
Réservation au 01 41 92 31 64

paris brest 008
Bofinger
2011studio1+1 Bofinger 3559

2011studio1+1 Bofinger 3487
2011studio1+1 Bofinger 3260
DSC 3372



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gourmets&co 44601 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines