Magazine Cuisine

Repas de Noël : Jacquesson et Riesling de Louis Sipp

Par Daniel Sériot

La semaine de Noël est propice aux réceptions. Les enfants arrivent chez nous selon les possibilités qu'offre un emploi du temps bien chargé en raison des nombreuses visites et réjouissances familiales.

Pour ce repas, nous offrons des feuilletés en mises en bouche. Je les ai préparés avec des asperges. Le champagne est donc bien introduit, par un accord subtil et en finesse.

Puis l'entrée est un welsch revu et corrigé, fait à base de chester  fondu au vin blanc, sans jambon et sans oeuf.

Le principe de la recette est conservé mais pour s'associer avec le Riesling et surtout pour rester suffisamment léger en entrée, il est des ingrédients qui volontairement n'ont pas été employés.

P1010571

P1010555

Champagne : Jacquesson 2002

Dosage : 3,5 gr/l, dégorgement deuxième trimestre 2010, bouteille conservée en cave fraîche et humide.

La robe or soutenu est traversée par un cordon de bulles très fines. Le nez intense et avenant évoque, les fruits jaunes, la pomme légèrement rôtie, les épices douces, les noisettes, l’amande, et les viennoiseries (brioche dominante). La bouche laisse apparaitre une matière élégamment «  rassie » veloutée, doté d’une texture délicate se développant dans un centre très vineux et fruité, mis en valeur par une effervescence bien dosée. La finale est longue, fraîche, tonique, d’un très bon maintien, complexe, crayeuse et saline. Noté 17, même note plaisir

 

P1010578

Alsace : Louis Sipp : Riesling Osterberg 2010

 

La robe de couleur or clair est brillante, l’olfaction, expressive et nette est encore un peu simple, avec des arômes de naphte fin et léger, d’agrumes (citrons et oranges) de fleurs sauvages (genet). La bouche est tonique, très charnue, pleine, dense, très fruitée dans un milieu de bouche portée par une belle acidité mûre qui allonge une finale dynamique, pure, soutenue, soulignée par des saveurs d’agrumes et des parfums floraux et une pointe d’épices douces, très saline en ultime sensation. Note potentielle 17, note plaisir 16,5. Le vin se goûte très sec

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines